Vie quotidienne. Jeunes parents : quelle sexualité après avoir eu un enfant ?

Photo of author

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

L’enquête Ifop révèle les difficultés rencontrées par les jeunes parents, tant dans leur vie de couple que dans leur vie intime, après l’arrivée d’un bébé.

&#xD ;

Par –

&#xD ;

La fatigue, pire ennemie de la libido

Hier à 08:54 Voir l’article : Paul engagé dans les sports nautiques et Jeanne a un arrêt cardiaque – Secrets d’amour 16 octobre 2022 (30×06).

Estomac gonflé? 9 bons réflexes pour arrêter de gonfler
Lire aussi :
Chaque (petite) erreur alimentaire a son impact sur notre estomac qui gonfle…

Un corps transformé ou qui a besoin de cicatriser

&#xD ;

– Temps de lecture : Sur le même sujet : Demain nous appartient : résumé avant l’épisode 1277 du 20 septembre 2022 (épisode complet).

Voir l’article :
Le terme plagiocéphalie positionnelle ou syndrome de la tête plate est utilisé…

La naissance exacerbe des problèmes qui étaient déjà là

&#xD ;

75% des personnes interrogées ont déclaré avoir cessé d’avoir des relations sexuelles pour des raisons liées à leur enfant. Sur le même sujet : Installée à la maison, la sœur utilise la méthode 5-10-15 avec le bébé et empêche tout le monde de dormir : une mère en colère. illustration photo pixabay/smpratt90

La naissance d’un enfant, le stress et la fatigue qui l’accompagnent, mettent à rude épreuve les couples, confirme une enquête menée par l’Ifop* pour Sleepyz, un site spécialisé dans les problèmes de sommeil. 81% des jeunes parents interrogés ont déclaré se disputer avec leur partenaire sur les devoirs parentaux, et 50% avaient même envie de rompre. 16% sont allés jusqu’à se séparer.

à lire  Maddy Burciaga : Elle ne dort pas à cause de son fils ! Nous vous dirons tout

L’enquête portait davantage sur la vie sexuelle des jeunes parents, qui peut parfois être source de tension ou de frustration. D’une part, le manque de temps et la fatigue, c’est-à-dire que 75% des personnes interrogées déclarent avoir renoncé à des relations sexuelles pour des raisons liées à leur enfant, car celui-ci dort dans la même pièce par exemple. La plupart des répondants ont déclaré avoir remarqué une diminution de leur « énergie sexuelle ».

Mais il y a aussi des facteurs associés, pour la mère, à la transformation que traverse son corps. 29% des mères déclarent avoir moins envie d’avoir des relations sexuelles qu’avant la naissance de leur enfant, contre 21% des pères. La raison de cette diminution de la libido qui a été le plus souvent citée par les répondants était « la diminution de la sensation vaginale », suivie du « changement d’opinions négatives sur l’apparence des organes génitaux », puis « la douleur lors de la pénétration vaginale ».

Toutes ces raisons cumulées font que 48% des jeunes parents ont moins de relations sexuelles qu’avant la naissance de leur enfant. A travers les questions posées dans l’enquête, on constate que la plupart des femmes sont insatisfaites de leur vie sexuelle. 22% d’entre elles ont accepté leur premier rapport sexuel après l’accouchement alors qu’elles n’en avaient pas vraiment envie.

Ceci pourrez vous intéresser :
Ou Pleut-il le moins en Thaïlande ? C’est dans les îles du…

« Dédramatiser, relativiser, rassurer »

Selon la sexothérapeute Céline Vendé, si une telle tension survient après l’accouchement, cela signifie qu’il y a eu des conflits avant la naissance du bébé. « Je demande toujours aux jeunes parents qui viennent me voir comment j’étais avant. Soulignant parfois le fait que la dynamique du couple est déséquilibrée et que ces problèmes ne sont exacerbés que par la naissance », explique-t-il.

à lire  Comment favoriser un sommeil réparateur chez les bébés ?

Ce désaccord peut être attribué à la fréquence à laquelle les partenaires souhaitent avoir des relations sexuelles, mais pas seulement : « Qui conduit, est-ce toujours la même personne qui va exprimer son désir ? Cela peut aussi être une différence de charge mentale, de logistique à domicile. Concevoir, c’est s’interroger sur la relation au sein du couple.

Ne pas rejeter la faute sur l’autre

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas reçu de cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », des cookies et autres traceurs seront stockés et vous pourrez voir le contenu d’Instagram (plus d’informations).