Syndrome des jambes sans repos : comment les soulager ?

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Anne-Sophie Glover-Bondeau le 26 juillet 2022 à 16 h 36 Mis à jour le 26 juillet 2022 à 16 h 59

Le syndrome des jambes sans repos est une pathologie qui touche 8 à 10 % de la population française dont les 2/3 sont des femmes. Cela peut être extrêmement handicapant. Nous ferons le point avec un spécialiste du sommeil.

Qu’est-ce que le syndrome des jambes sans repos (ou impatiences des jambes) ?

Qu'est-ce que le syndrome des jambes sans repos (ou impatiences des jambes) ?

« Le syndrome des jambes sans repos, appelé maladie de Willis-Ekbom depuis 2011, est une maladie neurologique chronique qui se manifeste par des mouvements urgents (surtout au niveau des membres inférieurs, mais parfois au niveau des membres supérieurs) dus à des sensations désagréables voire douloureuses le soir, au la nuit et de préférence en position de repos », définit le Dr Sandrine Launois, spécialiste du sommeil (Centre Médical du Sommeil Les Sablons  Neuilly-sur-Seine) et Secrétaire Générale de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV). Les personnes qui en souffrent, et par extension les médecins utilisent également le terme « impatience ». Sur le même sujet : Michel Rolland : « Le monde du vin a changé ».

Perdu dans le brouillard, passé 7 nuits dans la neige !
A voir aussi :
C’est l’histoire d’un athlète franco-américain accro à la méthamphétamine et au snowboard…

Quelles sont les causes des jambes sans repos ?

Quelles sont les causes des jambes sans repos ?

Le syndrome des jambes sans repos peut être secondaire, c’est-à-dire dû à un facteur très favorable : carence en fer, grossesse, certaines maladies entraînant une neuropathie des jambes et des pieds, diabète surtout, prise de plusieurs médicaments. Ceci pourrez vous intéresser : Dormez bien : voici une routine 10-3-2-1-0 qui vous aidera à vous rendormir. « La classe des antidépresseurs est la plus représentée », précise le pneumologue.

Lorsque la maladie est dite primaire, le facteur génétique est important. « On retrouve souvent une histoire familiale, précise le Dr Launois. Sur une surface précise, en cas de stress intense, de mauvais sommeil… Puis le syndrome se manifeste », explique-t-il. Les mécanismes de la maladie ne sont pas encore totalement élucidés, mais « il semble que la synthèse de la dopamine soit défectueuse, ce qui est lié au manque de fer dans la matière grise (le corps a besoin de fer pour produire de la dopamine) », précise le Dr Dr. Dr. Launois.

A lire aussi : Syndrome des jambes sans repos : et si ça venait du cerveau ?

C'est l'astuce pour une bonne nuit de sommeil selon la science
Sur le même sujet :
Avez-vous souvent du mal à dormir ? Tu n’es pas seul! Selon…

Diagnostic : comment savoir si on souffre de jambes sans repos ?

Le diagnostic de syndrome des jambes sans repos est clinique. « C’est basé sur la description des symptômes par le patient », explique le Dr Launois. A voir aussi : 15 minutes pour s’endormir : voici l’incroyable méthode du « barrage cognitif ». Les critères diagnostiques sont : le besoin de bouger les membres inférieurs, qui s’accompagne de sensations plus ou moins désagréables, surtout le soir avec amélioration avec le mouvement.

à lire  15 minutes pour s'endormir : voici l'incroyable méthode du « barrage cognitif »

Avant de se coucher - "Mon enfant traverse-t-il une phase de régression du sommeil ?"
Lire aussi :
« C’est trop beau pour être vrai… Je pensais que les secousses nocturnes…

Quels sont les symptômes des jambes sans repos ?

Quels sont les symptômes des jambes sans repos ?

« Le principal symptôme des jambes sans repos est une perturbation importante du sommeil : les personnes ont du mal à s’endormir, se réveillent avec difficulté à s’endormir », rapporte le Dr Launois. Certaines personnes ont des mouvements involontaires des jambes. « Les patients décrivent des sensations désagréables, voire douloureuses : sensation de fourmis grimpant sur leurs pattes, de choses rampant sur la peau… », décrit le médecin.

Ils ne peuvent pas rester assis. Le mouvement améliore temporairement les symptômes. Il existe tous les degrés de gravité : certaines personnes développent des symptômes lorsqu’elles sont stressées ou lorsqu’il fait très chaud ; d’autres envisagent le suicide. « Les personnes atteintes d’une forme sévère de ce syndrome ont un risque accru de dépression et de suicide », rapporte le Dr Launois.

Que faire ? Quels traitements ?

Que faire ? Quels traitements ?

La première étape du traitement consiste à informer le patient. « Quand une personne sait ce qu’elle a, cela réduit la tension nerveuse », explique le Dr Launois. Évitez ensuite les choses qui peuvent aggraver l’impatience : l’alcool (surtout le vin blanc et le champagne), la nicotine ou la caféine.

L’activité physique peut aggraver les symptômes chez certaines personnes, les améliorer chez d’autres ou n’avoir aucun effet positif ou négatif sur d’autres. Il est également important de lutter contre le stress. « Nous ressentons les symptômes avec plus d’acuité lorsque nous sommes stressés », explique le Dr Launois. Ces règles de vie peuvent être suffisantes pour les formes légères à modérées.

S’il y a une cause, comme une carence en fer, la traiter avec un supplément de fer et des conseils diététiques permettront d’améliorer les symptômes. Si le syndrome des jambes sans repos est associé à une grossesse, les symptômes disparaissent après l’accouchement, mais peuvent réapparaître. Dans le cas des médicaments, le traitement ne peut être modifié que si possible (le rapport bénéfice/risque est étudié).

Les crises douloureuses peuvent être traitées avec du paracétamol, parfois associé à de la codéine. Si les symptômes sont plus sévères, des médicaments plus sévères peuvent être utilisés : les agonistes dopaminergiques (le même médicament que pour la maladie de Parkinson). « Ces médicaments sont administrés à la plus petite dose possible en raison des effets secondaires », explique le pneumologue. Une personne qui prend ces médicaments doit être surveillée par un médecin du sommeil. D’autres médicaments utilisés pour traiter le syndrome des jambes sans repos comprennent la prégabaline, un médicament utilisé pour traiter d’autres neuropathies, des médicaments antiépileptiques ou des opiacés (comme l’oxycodone) chez les personnes qui présentent des symptômes graves qui ne sont pas soulagés par d’autres médicaments. « Notamment à l’hôpital de Garches, des recherches sont menées sur la stimulation magnétique transcrânienne pour le syndrome des jambes sans repos », enseigne le pneumologue.

Existe-t-il des remèdes maison pour JSR? « Par exemple, une douche froide sur les mollets, l’application d’une crème rafraîchissante ou d’huile essentielle de lavande sur les pieds peuvent aider », explique le Dr Sandrine Launois. A lire aussi : Jambes sans repos : 7 astuces naturelles pour les soulager.

à lire  10 conseils pour arrêter de souffrir de troubles du sommeil

Le syndrome de JSR peut-il disparaître ? La maladie est fluctuante. Il peut disparaître après une supplémentation en fer en cas d’anémie ou après une grossesse. « Cependant, cela reflète une surface favorable et il y a un risque que ça recommence », rapporte le Dr Launois.

Pourquoi est-ce un handicap quotidien ? Le syndrome des jambes sans repos sévère peut être extrêmement invalidant. « Les troubles du sommeil affectent l’humeur et la qualité de vie. De plus, certaines personnes trouvent impossible de prendre le bus, d’aller au théâtre ou au cinéma, même parfois avec des amis », décrit le médecin. Le manque de reconnaissance du corps médical peut s’ajouter au handicap. « Certaines personnes peuvent penser qu’elles sont folles », explique le Dr Sandrine Launois. Par conséquent, la santé mentale ne doit pas être négligée lors du traitement des jambes sans repos.

Comment soulager les jambes sans repos la nuit ?

De petits gestes peuvent améliorer les symptômes d’impatience, comme les étirements (plier la jambe vers le genou). « Prendre du CBD peut aider », déclare le Dr Launois. Mais soyez prudent avec ce test de dépistage de drogue positif.

Quels aliments favorisent les jambes sans repos ?

Chocolat, café, boissons blanches alcoolisées (vin blanc, champagne)… Les aliments déclenchent des crises de jambes sans repos chez certaines personnes. « On n’a pas toujours d’explication biologique », précise le médecin. Les aliments qui provoquent des crampes doivent être évités.

Site de l’association France-Ekbom

Inscrivez-vous à la newsletter Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Quel médicament prendre pour les impatiences ?

Agents dopaminergiques Ces médicaments, parfois appelés agents antiparkinsoniens, agissent en imitant les effets de la dopamine (agonistes de la dopamine), comme le pramipexole (Mirapex®), le pergolide (Permax®) et le ropinirole (ReQuip®).

Comment ai-je surmonté le traitement du syndrome des jambes sans repos ? Traitement : le syndrome des jambes sans repos peut-il disparaître ? Aucun traitement ne guérira définitivement ce syndrome. Aucun traitement ne guérira définitivement ce syndrome. Pour soulager temporairement leur impatience, vous devez marcher, vous étirer et bouger vos jambes, en les massant peut-être.

Comment se débarrasser des impatiences ?

Impatience : comment la réduire ?

  • dès l’apparition des premiers signes, bougez, levez-vous et marchez quelques minutes ;
  • masser les membres affectés;
  • selon vos préférences, faites une compresse froide ou chaude pour vos pieds ou détendez-vous dans un bain chaud ;

Quels sont les symptômes des jambes sans repos ?

Quels sont les symptômes du syndrome des jambes sans repos ? Les personnes souffrant d’impatience se plaignent d’un besoin urgent de bouger les jambes ou encore d’une sensation de picotement, de picotement ou de courant électrique, principalement en état de repos : au lit, dans un fauteuil, lors d’une exposition, etc.

Comment j’ai surmonté le syndrome des jambes sans repos J’ai une excellente nouvelle pour tous ceux qui souffrent du SJSR : le SJSR se soigne ! Bien que cela semble impossible, un simple remède naturel – mis au point par un médecin allemand – peut guérir cette maladie une fois pour toutes. J’en ai moi-même fait l’expérience.

Quelle est la cause du syndrome des jambes sans repos ?

Le stress, l’anxiété, la fatigue, le tabagisme et l’abus d’alcool ou de caféine (café, thé, chocolat, cola, guarana) semblent tous augmenter le risque de souffrir à la fois de repos et de fréquence des crises.