Sommeil : 6 façons d’apaiser et de calmer votre bébé

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

L’auto-apaisement, un élément primordial pour le développement du bébé 

Dans l’enfance, les bébés qui sont capables de se calmer, pourront aussi s’endormir tout seuls, se rendormir tout seuls s’ils se réveillent la nuit ou pendant les siestes et jouer tout seuls. « Se calmer est une façon de réguler ses émotions, explique le Dr Badgett. Les bébés peuvent sucer leur pouce ou tenir un animal en peluche. Ceci pourrez vous intéresser : Sexualité : 6 chiffres du rapport des Petits Frères des Pauvres qui…. Les adultes peuvent écouter de la musique, se promener ou faire du yoga. » Ce spécialiste a déterminé que les méthodes d’auto-apaisement se développent tout au long de la vie et qu’elles sont « un élément clé de votre santé émotionnelle ». C’est ce qui nous permet d’être meilleurs en période de stress ou d’anxiété.

A voir aussi :
Publié le 24 janvier 2023 à 11 h 45Yeux lourds, envie ininterrompue…

Quand est-ce qu’un bébé peut s’apaiser seul ? 

« En général, n’essayez pas d’apprendre à votre bébé à le calmer avant l’âge de 3 mois, conseille le Dr Badgett. Les nouveau-nés ont besoin de vous pour les apaiser car ils n’ont pas la capacité de contrôler leurs émotions. » Cela peut même prendre plusieurs années pour réussir à maîtriser et réguler vos émotions, il est donc préférable de ne pas poser trop de questions à un tout-petit. Lire aussi : Voici 7 avantages de dormir nu par temps chaud. Afin de réussir à lui donner les clés pour y parvenir, la présence des parents est indispensable. « Votre bébé participe activement à l’apaisement, mais vous le préparez à la réussite », explique la spécialiste.

à lire  Vague de chaleur et de confort - Comment rafraîchir efficacement votre maison

Avant d’essayer de calmer bébé, il faut s’assurer qu’il n’a besoin de rien : doit-il changer sa couche ? Fait-il trop chaud ou trop froid ? A-t-il besoin d’un environnement plus calme ? A-t-il faim ou soif ? A-t-il besoin de roter ? Si toutes les réponses à ces questions sont négatives, alors une routine doit être mise en place. Les pédiatres nous rappellent que les bébés aiment l’ordre, il est important de respecter chaque jour une heure fixe pour la sieste et l’heure du coucher. « Si votre bébé se couche tous les jours à la même heure, son horloge biologique va s’y habituer », note le Dr. Badgett. Ensuite, il commencera à avoir sommeil à l’heure de la sieste ou au coucher. Les bébés qui ont sommeil mais qui ne sont pas épuisés sont plus capables de s’endormir par eux-mêmes. »

Certains appareils de votre maison ou des machines spéciales peuvent diffuser du bruit blanc. Cela permet de rassurer l’enfant, et cela facilite son calme. « Beaucoup de bébés préfèrent un son régulier à une pièce très calme », ​​explique le pédiatre. Avant d’aller au lit, allumer un appareil à bruit blanc aide également à faire savoir à votre enfant qu’il est presque l’heure d’aller se coucher.

Après avoir mis l’enfant dans son lit, il est important de rester près de lui pendant un certain temps pour le rassurer, sans le retenir. Cela leur apprend qu’être mis au lit n’est pas une si mauvaise chose. « Parlez-lui ou posez doucement votre main sur son ventre, conseille le spécialiste. Au bout de quelques minutes, sortez tranquillement de la pièce. »

à lire  5 podcasts pour mieux dormir

Selon les pédiatres américains, les tétines peuvent être utiles pour les bébés de moins de 1 an. Mais il ne faut pas en abuser. Badgett recommande de l’utiliser uniquement pour le sommeil de jour et de nuit, mais pas l’inverse. « Utilisez-le avec d’autres méthodes, comme le bruit blanc et les routines. De cette façon, votre bébé n’apprendra pas à se fier uniquement à une tétine. »

Au cours des premières semaines et des premiers mois, il est normal de s’endormir en se nourrissant ou en se nourrissant. « Mais au fur et à mesure que votre bébé grandit, il devra apprendre d’autres façons de s’endormir », explique le pédiatre. Il ne faut pas le nourrir juste pour l’endormir car le risque est qu’il mange trop ou qu’il se repose trop sur la nourriture pour se calmer. S’il s’endort en mangeant, vous devez arrêter de le nourrir et s’il se réveille, vous devez utiliser la technique mentionnée ci-dessus. Le pédiatre lui a assuré qu’avec de la patience et de la persévérance, l’enfant trouverait la paix.

Ceci pourrez vous intéresser :
Quand on est parent, les questions sur le bien-être de son enfant…