Rossi prévient Bagnaia : « Quartararo peut gagner »

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

LB, Valence – Le paddock MotoGP a repris quelques-unes de ses routines en un clin d’œil ce samedi matin. Le camping-car de Valentino Rossi, qui depuis le début du week-end trône fièrement au milieu de quelques pilotes du championnat, comme autrefois, voit très vite affluer un groupe de fans, prêts à attendre longtemps pour apercevoir le idole, de retour en tant que spectateur un an après sa retraite. Sur un circuit ignoré par l’immense visage du nonuple champion du monde peint en son honneur sur un immeuble, les selfies encadraient à peine un bout de visage sous le bonnet 46 repris avec la même fantaisie qu’auparavant lorsqu’il accueillait la camping car. matin, et la boutique officielle MotoGP, à l’entrée du paddock, a même remplacé quelques t-shirts à l’effigie du circuit par d’autres arborant le logo mondialement connu.

Seulement, cette fois, Valentino Rossi ne prendra pas la piste. Il se contentera d’observer, avec l’œil de lynx qu’on lui connaît, ses pilotes évoluer dans ce dernier week-end de course de la saison, et notamment son poulain Pecco Bagnaia, sur le point de remporter le premier titre MotoGP du groupe VR46. Les deux hommes ne se sont pas beaucoup parlé pour le moment, mais le pilote Ducati a révélé qu’un rendez-vous a été officiellement pris ce soir pour… un thé glacé. Avec un bon paquet de conseils plutôt que des cacahuètes je suppose.

« J’ai parlé à Bagnaia, nous parlons encore beaucoup », a déclaré Valentino Rossi à Sky Sport en Italie. « J’ai essayé de comprendre comment il est psychologiquement, mais il m’a dit que tout allait bien. Il m’a dit qu’il arrive à dormir mais c’est impossible. Les nuits avant de jouer un titre, on a du mal à s’endormir, on dort deux ou trois heures.

Et sur la piste ? « Il est un peu à l’opposé, ce n’est pas le Pecco habituel, il n’est pas au top », a déclaré le patron de l’Académie. « Mais il n’y a pas besoin de Bagnaia au sommet, s’il arrive huitième, ça va. Je sens toujours qu’il est dans une situation un peu difficile, et c’est normal, il est humain, il est impossible que ce ne soit pas vrai. Ce que vous devez faire est de l’admettre et d’essayer de faire de son mieux. »

à lire  Camille Lellouche dévoile une photo de son ventre post-partum et ironise sur son poids

Valentino Rossi en sait long sur ces quelques heures qui précèdent les courses décisives, celles qui font basculer une carrière. Sacré neuf fois, dont sept dans la catégorie principale, il a aussi été le malheureux protagoniste des deux titres MotoGP qui, précisément à Valence, ont échappé à celui qui se présentait en leader. Bien sûr, il y a eu l’épisode controversé de 2015, lorsque l’Italien est parti du fond de la grille, mais aussi en 2006 où il est tombé et a tout perdu, confiant avec ses huit points d’avance.

Alors, d’après son expérience, comment gérez-vous une telle situation? « C’est un gros problème parce qu’il faut essayer d’aller jusqu’au bout sans dépasser la limite. Mais en même temps, on ne peut pas aller moins vite car sinon rien ne marche, on commence à faire des erreurs, et puis on est aussi sur la piste. » avec les autres. Ce n’est pas facile », explique Rossi, également bien conscient qu’il est difficile de s’amuser lors de telles courses : « Tu t’amuses si ça se passe bien, tout dépend de ce que tu ressens sur le moment avec la moto et les pneus, si tu as la situation sous contrôle pour pouvoir monter sur le podium ou gagner. Là, oui, tu t’amuses. Avant ça, le mot plaisir n’est pas le plus adapté ! ».

S’il voit son pilote fétiche prendre son avance mathématique, Rossi reste sur ses gardes : Quartararo n’a pas baissé les bras et tout peut encore changer, il faut donc être prêt à tout. « Sur le papier, c’est une situation très favorable pour Pecco car il n’y a qu’une seule possibilité pour lui de perdre, c’est de faire zéro et Quartararo de gagner la course. Mais c’est la dernière course et c’est difficile, même s’il a un avance de 23 points. , car il faut encore finir la course », observe-t-il. « Quartararo est dans une meilleure position car il n’a rien à perdre, mais je préférerais être dans la position de Bagnaia que Quartararo car il doit gagner. À mon avis, il pourrait même gagner, donc Pecco doit être prêt pour ce scénario. Il doit être prêt à dépasser la 14e place. »

Surclassé de 91 points par Quartararo à mi-saison, Bagnaia a déjà fait du chemin. « Je dois dire que Pecco n’a jamais abandonné », a déclaré Rossi. « Avoir 91 points de retard sur le leader était un très gros handicap, mais pas réel car il avait fait des erreurs et il n’avait pas eu de chance. Que ce soit lui, sa façon de rouler, ou sa moto, ils ont toujours été très compétitifs. championnat a été long et il y a toujours cru. Son retour est historique, mais après on se souvient toujours du vainqueur. Le plus dur à trouver pour Bagnaia : mettre la main sur ce trophée qu’il n’a pas osé toucher jeudi lors de l’officiel des photos, par superstition…

à lire  Polypes utérins : causes, symptômes, traitement

Quelle est la Suzuki la plus rapide ?

Suzuki Hayabusa 2021 – 318 km/h La Suzuki Hayabusa est régulièrement recordman de vitesse. Voir l’article : Dormir : pourquoi tarde-t-on à s’endormir ?.

Quel est le 50cc le plus rapide ? Citystar 50 Euro Active 4 De plus, il offre des performances exceptionnelles avec notamment une puissance qui s’élève à 3,4 Kw. C’est le modèle le plus puissant des scooters 50cc.

Quelle est la moto de série la plus puissante ?

non.PuissantUne moto
1200 chKawasaki Z H2 SE 2023
2176,80 chPrototype Triumph TE-1 2022
3167 chTriumph 2500 Rocket III GT Triple Noir 2021
4155 ch1er championnat Ducati Panigale V2 Bayliss en 2021 20e anniversaire

Lire aussi :
Une victoire pour l’animatrice et homme d’affaires Hapsatou Sy, mandatée par Éric…

Pourquoi Kawasaki n’est pas au MotoGP ?

Kawasaki ne reviendra pas en MotoGP pour remplacer Suzuki en 2023. La marque japonaise préfère se concentrer sur le Championnat du monde Superbike, une catégorie plus abordable. Lire aussi : « La séparation est vraiment difficile » Julia Paredes (Maman et Célébrité) est la pire. Le vide laissé par le retrait de Suzuki du MotoGP, prévu à la fin de la saison 2022, pourrait être comblé par un autre constructeur.

Pourquoi Suzuki quitte le MotoGP ? Véritable frein pour Suzuki, même si les résultats sont au rendez-vous depuis deux saisons, notamment avec le sacre de Joan Mir en 2020, la marque explique cet écart par « la nécessité de concentrer ses efforts sur les mutations majeures que lui apporte le monde automobile ». orienté vers. « 

A voir aussi :
Can the halo track distance? Il suivra les calories brûlées et les…