Quelles sont les solutions pour arrêter de ronfler ?

Photo of author

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Tous les soirs, c’est la même histoire : vous avez l’impression qu’un camion passe dans votre chambre alors que votre conjoint/enfant/bébé fait du bruit en ronflant. Exagérons-nous ? Quasiment pas : le ronflement peut atteindre 100 décibels, presque le grondement d’un camion. Comme le souligne le site Améli, « le ronflement est fréquent : il touche 20 % de la population de moins de 50 ans, y compris les enfants », lit-on. Alors, comment arrêter de ronfler ?

Pourquoi ronfle-t-on ?

Le ronflement est un bruit, plus ou moins fort, qui se produit pendant le sommeil. Le son provient de la vibration involontaire du pharynx lors de l’inspiration. Le processus du ronflement s’explique ainsi : lorsque les muscles du fond de la gorge, du voile du palais, de la luette et de la langue se détendent pendant la nuit, pendant le sommeil profond, ils prennent plus de place et bloquent ainsi les voies respiratoires. Lorsqu’une personne qui ronfle respire, l’air ne peut pas passer, ce qui provoque une constriction du pharynx. La ronchopathie (pleurs) peut survenir de temps à autre, intermittente ou parfois chronique.

Voir l’article :
Pour avoir une peau jeune, beaucoup pensent que le Botox reste la…

Certains facteurs favorisent-ils les ronflements ?

Alors que n’importe qui peut être affecté par le ronflement, différentes conditions peuvent provoquer le ronflement. Ceci pourrez vous intéresser : Encyclopédie du yoga. Hatha Yoga, toutes les asanas pas à pas – André Van Lysebeth.

Des études montrent que les hommes sont plus susceptibles de ronfler que les femmes.

L’âge tend à augmenter les ronflements : plus de 40 % des adultes de plus de 50 ans ronflent régulièrement, contre 20 % avant cet âge.

Certaines maladies peuvent favoriser le ronflement, notamment l’obésité, une thyroïde hyperactive, des amygdales hypertrophiées ou une congestion nasale, comme un rhume ou une déviation du septum (où les parois qui séparent votre nez sont inclinées d’un côté).

On s’en serait douté, mais avoir le nez bouché n’aide pas à arrêter le ronflement et cela s’aggrave même, qu’il s’agisse de rhinite allergique, de rhinopharyngite ou d’angine… mais aussi de malformations anatomiques comme la déviation de la cloison nasale.

Certains médicaments, notamment ceux pris au coucher comme les somnifères, les sédatifs ou les antihistaminiques réduisent les tensions musculaires et favorisent ainsi la relaxation musculaire entraînant le ronflement.

à lire  Santé : voici pourquoi il ne faut pas s'endormir devant la télé

Les œstrogènes, qui sont plus fréquents chez les femmes enceintes, provoquent une inflammation des tissus, notamment des muqueuses nasales et des voies orales. Effets : cela bloque les voies respiratoires et le nez se bouche. Selon la gravité de la congestion nasale, elle peut provoquer des ronflements. Ce n’est certainement pas le cas, mais cela reste un problème courant.

Boire de l’alcool juste avant d’aller au lit ou fumer des cigarettes peut également affecter le ronflement, qu’il soit intermittent ou constant.

A voir aussi :
Votre enfant dort toute la nuit ? Le bébé peut-il dormir seul…

Est-ce normal que mon bébé ronfle ?

Et oui, même une si petite personne peut ronfler. Rassurez-vous, le ronflement d’un enfant est courant et survient souvent lorsqu’un enfant a un rhume. A voir aussi : Vêtements, chauffage… Comment régler une température idéale dans la chambre de l’enfant ?. Ceci est décrit comme chez les adultes : un bébé enrhumé a le nez bouché. En revanche, si l’Enfant ronfle beaucoup et régulièrement, cela peut indiquer un grave problème d’obstruction des voies respiratoires, informez-en le médecin pour examen. Attention cependant : les bébés émettent souvent des bruits de respiration pendant leur sommeil, appelés stridor, dus au larynx encore immature de l’enfant.

Lire aussi :
Camille Mutin Maddy et Benji sont à bout ! Les jeunes parents…

Les solutions pour lutter contre les ronflements

Hugo Leroy, pharmacien, nous indique les solutions et les traitements disponibles pour réduire ou éliminer le ronflement selon différentes conditions. Voir l’article : La triste histoire de Joseph Carey Merrick, « The Elephant Man ».

Parfois, l’ablation des amygdales peut être recommandée pour les amygdales hypertrophiées qui causent de graves troubles du sommeil, bien que cela soit rare. Souvent on préférera l’enlèvement des plantes, qui sont plus visibles et qui apportent moins de difficulté. Un petit problème cependant : lorsque les plantes repoussent, les symptômes peuvent réapparaître… Enfin, en cas de rhinite allergique, le médecin prescrira généralement un traitement à base d’antihistaminiques et de corticoïdes. Et bien sûr, le bébé devra être protégé de l’allergène en question !

Il existe plusieurs solutions contre les résistances pendant la grossesse, qui fonctionnent aussi en dehors de la grossesse : pulvérisation d’eau de mer pour nettoyer les voies nasales, dormir en position assise avec la tête relevée pour faciliter la respiration et une chambre suffisamment humide, car l’air sec irrite les muqueuses membranes. du nez et de la gorge, ce qui augmente le ronflement. Vous pouvez envisager d’installer un humidificateur d’air.

à lire  Réglages simples pour un sommeil de qualité

En pharmacie ou dans d’autres commerces, vous trouverez différents traitements anti-ronflement proposés en vente libre, plus ou moins efficaces :

– les bandelettes nasales anti-ronflement : leur but est d’abaisser le nez pour améliorer la circulation de l’air – la gouttière anti-ronflement : cette orthèse d’avancement mandibulaire va, comme son nom l’indique, protéger légèrement la mâchoire antérieure. Il sera plus efficace si le ronflement a pour origine un gonflement de la langue – dilatateur nasal anti-ronflement : c’est un système qu’il faut placer à l’intérieur du nez, pour favoriser le passage de l’air. Mais sachez qu’il ne fonctionnera que pour ceux qui ont le nez bouché pendant leur sommeil, ce qui n’est pas le cas – le spray nasal anti-ronflement : son but est de purifier l’air – le spray buccal anti-ronflement : son but est de réparer ce. sous la muqueuse pour calmer les vibrations – les pastilles anti-ronflement : en spray, le but est d’humidifier la gorge et de calmer les vibrations – le bracelet anti-ronflement : cet appareil se déclenche à la détection d’un ronflement et produit des vibrations indolores . ce qui provoque le changement de position de la moissonneuse, ce qui provoque généralement son arrêt

Quoi qu’il en soit, il est préférable d’expérimenter pour trouver celui qui vous convient le mieux. Le ronflement a différentes origines et selon la cause, la bonne réponse sera différente. Il est également possible d’en combiner plusieurs pour favoriser à la fois une meilleure voie respiratoire au niveau du nez et des muqueuses au niveau de la gorge molle. La perte de poids, l’alcool et l’arrêt du tabac sont également des moyens de réduire le ronflement.

Se faire opérer contre les ronflements, bonne ou mauvaise idée ?

Parfois, malgré ces réponses, la crise continue. Le médecin traitant peut alors orienter le patient vers une consultation ORL pour déterminer si la cause du ronflement peut nécessiter un traitement. D’autres causes d’anomalies oto-rhino-laryngologiques qui empêchent la circulation de l’air, chez l’enfant comme chez l’adulte, peuvent être chirurgicales, comme la correction de la déviation du septum du nez, l’ablation des végétations adénoïdes ou l’ablation des amygdales. L’opération au laser moins invasive a également été développée ces dernières années pour éliminer l’excès de luette et de palais mou. Mais ces différentes opérations ont des effets secondaires possibles et peuvent comporter certains risques, que vous pourrez expliquer à votre médecin s’il juge ces opérations appropriées.