Pourquoi il ne faut jamais se coucher en colère L’explication lumineuse de saint Benoît

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

On vous l’a peut-être déjà dit : il vaut mieux ne pas se coucher fâché contre un proche. Parce que laisser une dispute continuer avant d’aller au lit peut conduire à un ressentiment durable. Si aujourd’hui, les chercheurs confirment que le sommeil contribue réellement au renforcement des émotions négatives dans le cerveau, saint Benoît, ce moine romain né il y a quinze cents ans, avait déjà donné ce conseil, avec une interprétation plus profonde et éclairante.

Lorsqu’il fonda pour la première fois des monastères en Italie, notamment ceux de Subiaco et de Monte Cassino en 529, Benoît de Nursie remarqua l’absence de règles communes qui établissaient la discipline de vie de ses frères. Vers 530, il décide d’écrire la Loi pour guider ses disciples et focaliser leur spiritualité : des signes qu’il suit en premier. Parmi une longue liste de conseils spirituels clairs, appelés « instruments de bonne action », saint Benoît propose celui-ci : Lorsqu’il y a des conflits, on doit respecter cette règle du « rétablissement par la paix avant le coucher du soleil lorsqu’il y a désaccord ». Car cet acte de donner et de recevoir le pardon permet de redécouvrir la vraie relation, et d’apprendre à aimer et à être aimé.

Comme toute vie, la vie cloîtrée d’un moine n’est pas sans ennuis et confusions quotidiennes. Face à ces problèmes de contrôle des conditions internes, ces quelques « instruments d’efficacité » recommandés par le célèbre bénédictin sont très importants :

« N’aimez pas être appelé saint devant vous, mais soyez le premier » « Ne désespérez jamais de la grâce de Dieu » « Ayez la paix avant que le soleil ne se couche »…

à lire  Vacances d'été : astuces pour ne pas s'endormir au volant

Ce dernier conseil ferme a également été repris à sa manière par le pape François en 2013 : « Pardonnez-vous, même si les assiettes volent ! Dans son homélie à la cathédrale Saint-Rufin d’Assise, François est revenu sur son thème de prédilection : « reconnaître ses fautes et demander pardon, mais aussi accepter le pardon des autres en pardonnant », l’appel qu’il a adressé aux pasteurs et aux familles. « Même si les assiettes volent, il ne faut pas passer une journée sans faire la paix », a-t-il encouragé.

Vivre chaque jour comme si c’était le dernier

Mais, me voilà, le pardon n’est pas une chose facile, parfois c’est même plus que possible. En utilisant cela, St. Benoît propose ce conseil qui change la perspective : « Vivez chaque jour comme si vous aviez la mort sous les yeux, et un jour vous aurez raison. Sur le même sujet : 9 raisons de la perte de cheveux temporaire. » . Selon lui, pour parvenir à une vie heureuse, il faut veiller à la gérer en se concentrant sur les choses importantes. Et d’entrer dans la vie éternelle, comme l’écrit le moine dans son Introduction :

Jéhovah a dit : Qui désire la Vie ? Qui veut le bonheur ? Si vous l’appelez, répondez: je … « 

Ainsi, il convient de vivre chaque jour comme si c’était le dernier, en se souvenant toujours que la grâce est donnée à tous. Et lorsqu’elle est donnée, elle conduit une personne « au cœur élargi, à la joie indescriptible de l’amour. « Et vous réussirez », a conclu Law.

Comme le souligne saint Benoît, le coucher du soleil symbolise le passage de la mort et des ténèbres à la résurrection du Christ. « Désirer la vie éternelle avec toute la ferveur de l’âme » signifie rester déterminé à atteindre le but ultime : « avoir chaque jour sous les yeux la menace de la mort », penser que cette vie a une fin, permettre à une personne vivre parfaitement bien. maintenant, à son essentiel.

à lire  Un homme vient d'être arrêté pour comportement avec Sarah-Jeanne Labrosse

Voir l’article :
Publié le 19 novembre 2022 à 08h00 Source : Matter TF1 InfoPublié…

Adopter un regard d’amour

Pardonner et récupérer, c’est « détruire la page que quelqu’un a écrite avec malveillance ou avec colère sur le dossier de crédit de son voisin », a déclaré le père Henri Caffarel, fondateur des Equipes Notre-Dame. Pardonner, c’est changer votre vision de l’autre en une vision de l’amour. A voir aussi : Nuit compliquée ? Voici comment survivre le lendemain | Ardoise.com. C’est le moment de se déshabiller complètement. Pardonner, c’est trouver dans le Christ, mort en pardonnant à ses meurtriers, le pouvoir de dire du fond du cœur la vraie parole qui libère et ouvre la porte à la vengeance, dans un amour vrai et éternel.

Pour se recentrer sur les choses importantes, retrouvez les pensées de grands saints sur le pouvoir de la prière du soir :

A voir aussi :
Le nombre d’enfants hospitalisés pour bronchiolite à cette période de l’année fait…