Noël : votre enfant réclame une console de jeu ou une tablette…

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

l’essentiel

Noël approche et votre progéniture veut à tout prix s’offrir une console de jeu ou une tablette dernier cri et vous hésitez face aux recommandations sur la surexposition aux écrans ? Voici quelques conseils pour y faire face.

Vos enfants réclament peut-être une console de jeux ou une tablette pour Noël. Mais est-ce une bonne idée de les laisser accéder à ces objets coûteux, au risque de les laisser développer une dépendance ? La Dépêche vous éclaire sur une question délicate et objet de nombreuses négociations avec les plus jeunes.

Pour rappel, l’utilisation prolongée des écrans peut poser plusieurs problèmes aux enfants : ils favorisent une vie sédentaire et ne remplacent pas l’apprentissage de la motricité et le développement du langage, ce que rappelle l’assurance maladie. Un enfant fortement exposé aux écrans risque davantage de devenir en surpoids, de développer des capacités cardiovasculaires plus faibles ou de développer des troubles de l’attention et du sommeil.

Des écrans familiaux plutôt que personnels

A lire aussi :

Noël et Nouvel An : saumon, foie gras, chocolat. Ceci pourrez vous intéresser : Une vie meilleure avant le 26 octobre 2022 : Kilian veut quitter Mistral, et Léa est en danger (synopsis épisode 4647 + vidéo)… Nos conseils pour choisir les bons produits du Nouvel An

Voir l’article :
On vous l’a peut-être déjà dit : il vaut mieux ne pas…

Un accompagnement des enfants devant les écrans

Le problème n’est évidemment pas le même selon l’âge de votre enfant. Le psychiatre Serge Tisseron a mis au point la règle du 3-6-9-12, qui peut servir de référence efficace : pas d’écrans avant 3 ans, pas de console de jeu portable avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans et pas de navigation libre avant 12 ans. A voir aussi : Bébé génère des graphiques pour suivre le sommeil et l’alimentation des bébés. L’objectif est d’accompagner progressivement l’enfant en établissant des règles claires à chaque étape : la navigation sur Internet doit se faire dans certaines limites, avec des horaires fixes et une conscience des risques.

à lire  Faits divers : un père jugé pour le viol de son bébé de 15 jours par la cour d'assises de Vendée

Selon la pédopsychiatre et chercheuse à l’IRIS Anne Sénéquier, contactée par La Dépêche, « il y a une différence entre un écran qui est déjà à la maison et un écran qui est réservé à l’enfant. Personnellement, je ne recommande pas une console de jeux ou une tablette pour un enfant de moins de 10 ans, mais une console familiale dans le salon de 5 ans, ou quelques jeux autour de 4 ans, sur une tablette sous surveillance, peuvent convenir ».

La règle en 4 étapes de Sabine Duflo, qui définit les temps sans écrans, est aussi un bon outil : Elle consiste à enlever les écrans le matin, pendant les repas, avant de se coucher et à ne pas laisser d’écran dans la chambre de l’enfant. L’enfant pourra ainsi démarrer sa journée concentré, utiliser les repas pour développer les échanges et la communication avec la famille, favoriser son endormissement et enfin apprendre à s’amuser en toute autonomie.

Astuces pour s'endormir plus vite : 7 experts du sommeil vous dévoilent leurs trucs et astuces
A voir aussi :
SOMMEIL – Même les spécialistes du sommeil ont parfois du mal à…

Quel est la meilleur marque de console ?

Comme l’explique Anne Sénéquier, « les petits enfants doivent être accompagnés devant les écrans. Un enfant qui regarde en permanence une chaîne qui diffuse des dessins animés en continu ne comprendra pas les échanges, car il se rendra compte que leurs réactions n’affectent pas les personnages à l’écran, et ne séparera pas nécessairement les écrans de la vie réelle, vous avez donc besoin d’une présence adulte avec eux. »Ces temps d’écran doivent donc être des moments à partager avec l’adulte : « Cela doit rester une activité sociale, pour éviter que l’enfant ne s’enferme », explique la spécialiste de l’enfance. « La règle 3-6-9-12 peut être un outil utile, mais doit être maniée avec dextérité tout en respectant les règles établies afin de ne pas créer d’effet boomerang. »Des modèles
PuissanceVoirQualité Sony PlayStation 5 Pro
10,28 tflopsVoirPS4 Pro 1 To G – noir Qualité de produit supérieure
1TVoirConsole Nintendo Switch Produit innovant
512 gfpVoirRapport qualité prix Xbox Series S

flop 1.4T

  • Voir
  • Quelles sont les meilleures consoles ? Notre sélection des 10 meilleures consoles de jeux selon digitallyours. Lire aussi : Tête plate chez les bébés : est-ce un médecin sérieux ?.fr
  • 1 – La console PS5 de Sony : La plus attendue. …
  • 2 â Console de jeu PS4 Slim de Playstation. …
  • 3 â Console de jeu PS4 Pro 1 To de Playstation. …
à lire  Parcours vacances : une astuce en voiture pour ne pas s'endormir au volant

4 â La console de jeu Nintendo Switch. …

5 â La console de jeu Nintendo Switch Lite.

Shorts, glace, horaires flexibles : comment les employeurs s'adaptent-ils aux fortes chaleurs ?
Sur le même sujet :
Qu’est-ce qui est permis au travail par temps chaud et qu’est-ce qui…

Quel jeu Switch à 7 ans ?

Quelle est la console la plus fiable ? C’est donc sur la fiabilité que les deux marques se différencient. Là où Sony affiche un score de 136, soit plus que correct, Nintendo n’affiche que 91/200, un score en dessous de la moyenne. La durabilité s’en ressent forcément, donnant une note de 111 pour Sony à seulement 88 pour Nintendo.

Quelle est la meilleure console de jeu en 2022 ? Comme toujours, Nintendo mise sur le côté ludique plutôt que sur les performances techniques. Plusieurs témoignages la décrivent comme la meilleure console pour les familles. Nintendo Switch est la première marque de consoles de jeux hybrides à émerger.

SUPER MARIO 3D WORLD+BOWSER FURY Voici 2 jeux en 1 qui viennent d’être adaptés pour Switch. Parfait pour les enfants de 7 ans et plus, il demande de la coordination, un peu d’agitation et beaucoup de détermination. Vos enfants peuvent jouer à deux en coopération.