Matelas, lait… Mille façons dont les entreprises peuvent aider l’Ukraine

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Publié

hier à 16:55, mis à jour hier à 18:57

PME, grands groupes et établissements de santé se mobilisent partout en France.

« C’est bien de voir comment les gens font les choses. Mais c’est aussi bien d’aider. » C’est ce qu’a pensé Thierry Daliphard en achetant deux groupes électrogènes pour en faire don à un hôpital ukrainien. Deux appareils de 7 kWh, acquis sur le chiffre d’affaires de son petit cabinet de conseil en logistique en Ardèche, TD LOG’OP Equipements vitaux pour l’Ukraine en guerre à l’heure où les coupures d’électricité et d’eau sont légion, le pays fait face aux bombardements russes de ses sites énergétiques Il y a quelques jours, le don de l’entrepreneur est bien arrivé grâce à l’un des convois humanitaires mis en place par l’ONG Doc4Ukraine.

Créée une semaine après l’invasion russe en février, cette structure est aujourd’hui un réseau de 70 entreprises et établissements de santé français travaillant ensemble pour venir en aide aux hôpitaux, orphelinats et maisons de retraite ukrainiens. « Nous envoyons du matériel médical et de l’aide alimentaire d’urgence dans tout le pays », a expliqué la présidente Caroline Didier. J’ai d’abord cherché des hôpitaux en France qui donnaient ce qu’ils pouvaient, des échantillons, des vieux appareils… Puis je me suis tourné vers des entreprises car elles aussi peuvent donner ce qui fait tourner un hôpital : gel hydroalcoolique, linge, piles de papier, linge de lit… . 350 tonnes de dons sont allées à l’Ukraine depuis le début de la guerre.

Lire aussi Angeline, infirmière française en mission en Ukraine

à lire  Marché des matelas en mousse de polyuréthane pour une expansion robuste d'ici 2029 | Restonic, matelas Symbol, produits de sommeil anglais - Kelbogos.com

Ce spécialiste de la transformation des entreprises a fondé Doc4Ukraine à partir d’une feuille blanche, dépassé par le sort des travailleurs de la santé, des enfants, des personnes âgées, des soldats blessés. Sous l’impulsion de l’association, pléthore d’entreprises françaises se mobilisent : Decathlon a fourni des gigoteuses, du lait infantile Nestlé et d’autres produits, l’agence Wetix a acheté des billets d’avion pour envoyer des infirmières formatrices et des médecins, Geodis assure la logistique du transport et collecte des dons. .. Les donateurs incluent plus Boulanger, Danone, Ferrero, Système U, Air Liquide, Elsan (cliniques privées), Alpha Diab (matériel médical), Marché de Rungis ou encore l’Institut Gustave-Roussy qui a fait don de plusieurs cartons de matériel médico-chirurgical.

Réagir vite

A lire aussiLes entreprises se mobilisent pour l’emploi des réfugiés Lire aussi : Surmatelas Réversible Été / Hiver Hypnia : Que vaut ce best-seller double face ?.

Avec la marque Le sommier français, la PME Matelas a mis gratuitement à disposition 365 90 matelas. « La situation nous affecte tous », a déclaré Lisa Lévy, directrice des communications. C’était le moyen de faire quelque chose à notre niveau. Avec la prise en charge des blessés, les hôpitaux doivent régulièrement changer les lits. » L’imprimeur Exa Print fabrique des étiquettes, des aimants pour les véhicules et des autocollants avec le logo de l’association, afin que les équipes soient également reconnaissables sur le terrain. Les dons sont acheminés vers différents entrepôts en Europe puis dans l’est de l’Ukraine avant d’être distribués si nécessaire en concertation avec les autorités locales.

Voir l’article :
Pour avoir un lit très stylé et élégant, Ikea a donné ses…