La « respiration lunaire », une méthode de sommeil japonaise en 4 étapes

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

La technique de respiration lunaire, également appelée « Moon Breathing », est un exercice de relaxation bien connu et populaire au Japon. Il permet de se détendre et favorise le sommeil.

La technique de respiration lunaire, également appelée « Moon Breathing », est un exercice de relaxation bien connu et populaire au Japon. Il permet de se détendre et favorise le sommeil.

Entre 15 et 20 %. C’est le pourcentage de Français touchés par les troubles du sommeil, selon une étude menée par l’Inserm publiée en 2017. Heureusement, pas seulement des traitements médicamenteux prescrits par les médecins, mais aussi des méthodes naturelles comme les exercices respiratoires, pour lutter contre l’insomnie.

Qu’est-ce que le « Moon breathing », technique japonaise contre l’insomnie ?

Venue tout droit du Japon, cette méthode pour lutter contre les troubles du sommeil permet d’accélérer le processus d’endormissement. Ceci pourrez vous intéresser : 12 conseils pour s’endormir (rapidement). « Respiration lunaire », peut être traduit par « respiration lunaire ». Il s’agit d’une technique de respiration mentionnée par Sarah Harvey, auteur du livre Kaizen La méthode japonaise pour transformer les habitudes un petit pas à la fois.

Il s’agit d’un exercice de respiration célèbre au Japon où il est utilisé depuis des siècles, notamment dans la pratique du yoga. L’application est très simple et repose sur le principe de la respiration alternative.

Sur le même sujet :
Comment réagir quand bébé tombe sur la tête ? Comment réagir quand…

Les bienfaits de cette méthode de respiration pour s’endormir

Bien qu’il existe de nombreuses méthodes de respiration pour induire le sommeil, cette pratique est particulièrement efficace. Pour cause, la narine gauche par laquelle on inspire est directement associée au système nerveux, selon un article du ELLE US. Ceci pourrez vous intéresser : Endormez-vous facilement, et vous êtes à l’aise : nos conseils pour y parvenir. Il peut être utilisé aussi bien la nuit pour dormir que le jour pour se détendre.

L’inhalation d’un seul côté calme le rythme respiratoire et réduit le rythme cardiaque. Cela permet à la personne la plus réceptive de se vider l’esprit et de se déconnecter progressivement de la rumination. Si cette méthode ne porte pas ses fruits, vous pouvez aussi essayer la respiration alternée en obstruant tantôt la narine droite, tantôt la narine gauche pendant quelques minutes. Cette pratique, appelée « pranayama », est très populaire parmi les amateurs de yoga.

à lire  INTERVIEW - "Hey man sortira en single" : Adeline Toniutti dévoile les secrets de la Star Academy et...

Sur le même sujet :
L’Université du Mans a organisé un escape game pour sensibiliser les jeunes…

Pourquoi le cerveau aime la musique ?

Écouter de la musique libère de la dopamine dans le cerveau. Lire aussi : Maladie de Crohn : symptômes, causes, traitements. Il s’avère, après quelques explorations cérébrales, que l’aire cérébrale des émotions musicales n’est pas différente des autres aires émotionnelles.

La musique est-elle bonne pour le cerveau ? Écouter de la musique peut provoquer une légère transpiration et des modifications des rythmes respiratoire et cardiaque, un phénomène physiologiquement comparable à l’orgasme. Comme la nourriture, le sexe ou la drogue, la musique active un circuit de récompense dans le cerveau de l’auditeur.

Quel effet la musique a-t-elle sur notre cerveau ? Il est scientifiquement prouvé que la musique est bénéfique pour notre cerveau. Il est scientifiquement prouvé que la musique est bénéfique pour notre cerveau. Il a le pouvoir de changer notre humeur, de libérer notre créativité et de nous motiver, en plus d’être un excellent aide-mémoire.

Aimons-nous écouter de la musique ? Autre vertu, en cas de stress, un quart d’heure de musique apaisante suffit à faire baisser le taux sanguin de cortisol (hormone du stress). Enfin, écouter de la musique, a fortiori une musique que nous connaissons bien, active le circuit de la récompense. La dopamine, la molécule du plaisir, est libérée.

Comment le cerveau entend la musique ?

Si la musique que nous écoutons nous est connue, le cortex préfrontal fonctionne mieux, et un nouvel élément est utilisé : l’hippocampe, la structure centrale de la mémoire. Lorsque vous écoutez de la musique « dans votre tête », la plupart des zones qui sont activées lors de l’écoute sont effectivement activées.

Comment le cerveau nous permet-il d’entendre de la musique ? Dans l’oreille interne : les ondes sonores font osciller la membrane dans la fenêtre ovale de la cochlée. Il est constitué de cellules ciliées avec des cils vibrants. Ces cils résonnent avec les vibrations qu’ils reçoivent et les traduisent en messages nerveux électriques.

à lire  Santé. Sommeil : un coup de pouce pour se rendormir plus vite la nuit

Comment le cerveau perçoit-il le son ? Les fibres du nerf auditif transmettent des messages codés dans la cochlée au cerveau. Dans le cerveau, plusieurs relais (groupes de neurones) reçoivent ce message et l’encodent (son fort ou grave, aigu ou grave, localisé dans l’espace, etc.) pour devenir une sensation ou perception consciente lorsqu’il arrive. .

Rentrée scolaire, stress et anxiété : comment faire face ?
Lire aussi :
Quel âge en 6e ? La tranche d’âge va généralement de 10-11…

Comment s’adapter à un rythme de nuit ?

7 conseils pour minimiser l’impact du travail de nuit

  • Dormez suffisamment d’heures. …
  • Simulez le jour où vous devriez être éveillé et la nuit où vous devriez dormir. …
  • Faites une sieste au bon moment. …
  • Dormez dans un environnement calme. …
  • Faites de l’exercice au bon moment.

Comment passer du rythme de la nuit au rythme du jour ? Le principal est l’exposition à la lumière le matin, mais aussi d’autres facteurs (repas plus copieux le matin et plus léger le soir, contacts sociaux, activité physique). Tout cela peut permettre une transition sereine du travail de nuit au travail de jour.

Quand dormir quand on travaille la nuit ? Lorsque vous travaillez la nuit, vous avez besoin de dormir le matin et en général, vous ne pouvez pas dormir très longtemps, surtout si vous avez besoin de sept heures de sommeil. Vous devez faire une sieste pour dormir deux pâtés de maisons.

Comment récupérer d’un travail de nuit ?

Recréez la situation nocturne : obscurité complète, silence. Suivez également le rituel : en pyjama, allongé sur le lit. Éteignez votre téléphone. Essayez, dans la mesure du possible, de garder un rythme, en vous couchant et en vous levant à la même heure chaque jour.

Quelles sont les conséquences possibles du travail de nuit ? Lors du travail de nuit, la désynchronisation de l’horloge circadienne associée au manque de sommeil entraînera une prise de poids et une obésité ainsi qu’un diabète de type 2. Le travail de nuit exposera au risque cancérogène que l’expertise collective considère comme également probable.

Quels sont les inconvénients du travail de nuit ? Effets du travail de nuit sur la santé des travailleurs Effets sur le cancer, la santé mentale, les performances cognitives, l’obésité et la prise de poids, le diabète de type 2 et les maladies coronariennes (ischémie coronarienne et infarctus du myocarde).