Jour de sommeil : difficulté à s’endormir, écrans, maux de dos…

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Par SudOuest.frPublié le 18/03/2022 à 12:30 Mis à jour le 18/03/2022 à 12:31.

A l’occasion de la journée mondiale du sommeil ce vendredi 18 mars, l’Ifop a mené une vaste étude sur le sujet. Mauvaise nouvelle, la qualité du sommeil des Français ne s’améliore pas, elle se dégrade

Ce n’est pas facile de s’endormir. A l’occasion de la journée mondiale du sommeil, une étude Ifop s’est penchée sur la qualité du sommeil des Français. Cette enquête, réalisée début mars auprès d’un échantillon de 1 007 personnes âgées de 18 ans et plus en France, met en évidence une difficulté croissante à s’endormir, liée à l’anxiété ou encore aux écrans. Voici les principaux plats à emporter.

1. Des troubles du sommeil pour 70 % des Français

L’étude indique d’abord une aggravation des troubles du sommeil par rapport aux années précédentes. 70% des Français déclarent avoir eu des problèmes de sommeil au cours des huit derniers jours. Sur le même sujet : Chloé Mortaud : En voyage en famille, l’ancienne Miss France dévoile des photos de ses enfants. Cette part avait déjà fortement augmenté du fait de l’impact de la crise du Covid-19, passant de 49% à 66%. Mais malgré le recul de la pandémie, les problèmes de sommeil n’ont pas disparu et touchent même de plus en plus de personnes. Cette augmentation s’explique par l’anxiété et l’incertitude liées à la guerre en Ukraine, qui s’ajoutent à l’anxiété déjà présente chez les Français depuis l’apparition du Covid-19.

Une situation que beaucoup d’entre nous n’aiment pas. Environ un Français sur trois (32%) déclare ne pas être satisfait de son sommeil. Plus précisément, 38 % des femmes ne sont pas satisfaites de leur sommeil, contre 26 % des hommes. Les catégories de population de haute qualité comprennent les personnes âgées de 35 à 49 ans (41%), les pauvres (39%), les résidents ruraux (37%) et ceux qui déclarent être en surpoids (38%) ou maigres (42%). le sommeil semble le pire.

Aussi, 87% des répondants déclarent se réveiller au moins occasionnellement la nuit. Parmi eux, 25 % disent qu’il leur faut une heure ou plus pour se rendormir, 54 % mettent plusieurs minutes et 16 % s’endorment instantanément. 5% ne peuvent pas du tout se rendormir.

Lire aussi :
Gardez l’esprit tranquille en gardant un œil sur votre enfant à tout…

2. Omniprésence des écrans

Lorsque les Français sont incapables de dormir à cause de leur anxiété ou de leur stress, ils ne facilitent pas leurs activités pré-sommeil. Parmi ces activités, la présence des écrans est écrasante. Un Français sur deux déclare regarder la télévision ou des vidéos tous les jours ou presque avant d’aller se coucher, et 49% demandent leur téléphone. Ceci pourrez vous intéresser : Réflexe de Moro : tout ce qu’il faut savoir. Or, l’exposition aux écrans retarde le sommeil et affecte l’attention et le cerveau. Cette présence des écrans augmente encore plus chez les jeunes. Deux tiers des moins de 35 ans (61 %) déclarent regarder des vidéos avant de se coucher, et plus des trois quarts (77 %) utilisent leur téléphone.

à lire  La triste histoire de Joseph Carey Merrick, "The Elephant Man"

82% des personnes interrogées déclarent également ne pas pouvoir s’endormir car elles pensent à autre chose, ce qui peut également être attribué à l’anxiété ou à un cerveau encore stimulé par les écrans. Cette catégorie est appelée « overthinkers » pour décrire ceux qui réfléchissent trop ou sont trop occupés au lit.

Lire aussi :
Bébé dort sur le ventre et cela vous inquiète car vous connaissez…

3. Mal de dos et matelas

Souvent peu évoqué, le mal de dos est un élément clé des troubles du sommeil. « Le mal de dos semble être une raison extrêmement importante de la baisse de la qualité du sommeil des Français aujourd’hui », souligne l’étude. A voir aussi : S’endormir : 12 conseils pour s’endormir rapidement. 71% des Français déclarent avoir mal au dos, dont 15% de façon permanente ou presque.

Sur les 20% qui déclarent avoir eu « beaucoup » de problèmes de sommeil au cours des huit derniers jours, 51% souffrent de maux de dos quotidiens. Ce problème touche principalement les femmes, les travailleurs et les pauvres. Ainsi, 64% des Français considèrent que la capacité du lit à soulager les maux de dos est « déterminante » derrière le confort (81%) au moment de l’achat. 52% préféreraient acheter un matelas dur qui soulage mieux le dos et 37% un matelas plus moelleux.

Lire aussi :
Le propriétaire d’un immeuble d’appartements dans l’est de Toronto, que certains militants…

Quels sont les effets négatifs des écrans ?

L’utilisation prolongée d’écrans peut entraîner une sécheresse oculaire (due au fait que vous clignez cinq fois moins des yeux lorsque vous regardez un écran), une fatigue oculaire, une vision floue, des maux de tête, des yeux chauds ou qui piquent, voire une perte d’attention ou de concentration.

à lire  Jo-Wilfried Tsonga, papa et retraité : balade en famille et photo de son bout de chou, qui lui ressemble tellement !

Quel est l’effet des écrans sur les yeux ? A long terme, les écrans peuvent encore provoquer une sécheresse oculaire et une vision floue, provoquer une photophobie (sensibilité excessive des yeux à la lumière), provoquer ou aggraver des problèmes de coordination oculaire, ou encore favoriser la progression de la myopie.

Quels sont les effets des écrans sur le cerveau ? la lumière bleue émise par les écrans permet de bloquer la production de mélatonine et favorise ainsi l’éveil même avec une faible exposition ; les activités sur écran maintiennent notre cerveau dans un état d’éveil intellectuel, peu propice à l’endormissement.

Pourquoi éviter les écrans ? Des études récentes ont ainsi montré que l’exposition excessive des enfants aux écrans affecte leur développement psychomoteur et cérébral, entraînant des troubles de l’attention, du langage et du sommeil, ainsi que des troubles relationnels.

Comment savoir si l’on a bien dormi ?

Pour vous aider à le comprendre, voici 8 signes de manque de sommeil !

  • 1- Vous avez toujours besoin d’un réveil. …
  • 2- Vous dormez plus et mieux le week-end. …
  • 3 – Vous ne vous sentez pas reposé…
  • 4 – Vous avez des difficultés à vous concentrer. …
  • 5- Vous vous endormez au volant. …
  • 6- Vous mangez plus.

Pourquoi ai-je l’impression de ne pas avoir dormi ? L’anxiété ou le stress est la première cause d’insomnie. Cela conduit à une activité mentale constante et souvent à une incapacité à la réduire avant d’aller au lit. Les personnes souffrant d’insomnie paradoxale ont l’impression d’avoir réfléchi toute la nuit, et pour cause !

Comment savoir si j’ai mal dormi ? ronfler bruyamment; s’endormir en regardant la télévision ou en conduisant ; se réveiller avec un mal de tête; perte de mémoire de plus en plus; se réveiller aussi fatigué que lorsque vous vous êtes endormi ; réveils fréquents la nuit; sensation d’étouffement au réveil; etc

Comment savoir si vous avez bien dormi ? On peut donc dire qu’on a bien dormi si au moins 85% du temps total passé au lit est consacré au sommeil, si la phase de sommeil dure 30 minutes ou moins, si on ne se réveille pas plus d’une fois dans la nuit, et si oui, la durée des réveils nocturnes doit être inférieure à 20 minutes.