Football (région 3) : à Nieul-sur-Mer, William Jego est entraîneur, fils, filleul…

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Si le club est en Régional 3, il doit beaucoup à l’ancien joueur de l’ES La Rochelle en Division 3, qui a élevé l’ASM Nieul-sur-Mer, l’a maintenu sept saisons jusqu’ici. Niveau et qui est désormais…

Si le club est en Régional 3, il doit beaucoup à l’ancien joueur de l’ES La Rochelle en Division 3, qui a élevé l’ASM Nieul-sur-Mer, l’a gardé sept saisons jusqu’ici et est désormais à la tête de l’équipe B. « Nous préparons William depuis deux ans pour qu’il soit prêt à assumer cette responsabilité. Son parcours de joueur de CFA 2 et d’entraîneur de notre équipe B lui a permis de prendre de l’expérience. Je savais qu’il était prêt, le moment était venu. J’avais un peu peur de le coacher, mais ça s’est vite adapté. On est très complices », explique Yves Pageaud.

« De la pression »

William Jego applaudit le comportement de son témoin. « Je m’en sentais capable, mais l’idée a dû mûrir dans ma tête. Au début, j’étais conscient qu’il me manquait certaines compétences, mais j’ai pris le contrôle de quelques séances et cela m’a donné confiance. Ceci pourrez vous intéresser : Comment aérer votre matelas ?. J’ai apprécié d’avoir Yves comme assistant. Je compte beaucoup sur lui, nous faisons des débriefings ensemble le lundi et nous sommes souvent d’accord sur mes choix. »

Mais forcément, le nouvel entraîneur savait qu’il serait surveillé et jugé. « J’avais une petite pression, c’était une attente normale des gens du club qui voulaient voir de quoi j’étais capable », se souvient celui marqué par d’anciens entraîneurs comme René Cohade à Saintes ou Alain Larvaron à La Rochelle, « avec que vous pourriez apprendre beaucoup et découvrir ».

S’il écoute toujours les conseils, William Jego n’est pas un homme de paille. Il a rapidement confirmé ses principes. « En tant qu’entraîneur, j’ai mon fil conducteur, ma ligne de conduite. Je demande beaucoup de travail physique, je m’attends à plus de course pendant les matchs et à un jeu plus aérien. J’aime revenir sur le secteur tactique de l’équipe ou sur les phases arrêtées – raconte celui qui est tombé amoureux du cyclisme pendant trois ans, quand son mollet désobéissant lui a interdit de jouer au foot. « Deux fois par semaine, je fais des sorties de trois heures avec des amis. J’ai gravi le Ventoux en juillet et le Tourmalet en août. Il faut faire beaucoup d’efforts, mais c’est aussi un plaisir. »

à lire  04 conseils pour enlever les taches de sueur et d'urine de vos matelas

Cette astuce gain de place pour les petits espaces va vous surprendre !
Sur le même sujet :
Voici 5 bonnes raisons d’acheter un matelas gonflable électrique !Matelas gonflable :…

Vraie concurrence

Le début de saison a répondu aux attentes. Sur le même sujet : VIDÉO. Randonnée : huit conseils pour se lancer dans une randonnée à pied indépendante. Avant d’accueillir Aunis Avenir (2e), samedi 10 décembre au Fief Arnaud, l’équipe est 7e et compte un léger écart de six points devant la zone de relégation, grâce notamment à trois succès en quatre matches à domicile (Celles Verrines, Niort Saint-Liguaire et Aiffres).

« Nous sommes en ligne avec nos objectifs. On veut essayer de sauver l’équipe plus tôt que la saison dernière pour éviter que le championnat ne se termine sur le fil. Nous avons 42 seniors pour les deux équipes, dont au moins 20 peuvent s’inscrire en R3. C’est une vraie compétition et c’est naturel de faire équipe avec 11 rookies à l’intersaison », explique le stratège naval, qui peaufine son profil. « J’aime créer l’esprit d’équipe, la solidarité et la bonne ambiance. Je suis fédéraliste. Le président observe tout cela avec plaisir. « J’ai une entière confiance en mes techniciens, qui se connaissent parfaitement et s’entendent très bien. Ils ont un personnel nombreux et attentionné. »

Voici les astuces naturelles et efficaces pour se débarrasser des punaises de lit !
Sur le même sujet :
Les punaises de lit sont une véritable menace qui peut devenir un…

« Il faut changer de bonhomme » : le président nieulais annonce son départ prochain

Cette fois, la décision semble irréparable. Depuis plusieurs années, Sylvain Jego annonce vouloir quitter la présidence de l’ASM Nieul-sur-Mer, qu’il a exercée pendant 28 ans. Une sacrée location. Mais face à la réticence des dirigeants à enfiler le costume, il prolonge l’aventure. « À 65 ans, j’ai dit au bureau en début de saison que c’était ma dernière année et que je prendrais ma retraite en juin prochain. Il devra se débrouiller sans moi. Cependant, je resterai au club pour participer à des démonstrations et donner un coup de main. Voir l’article : 4 conseils pour choisir le bon matelas – Maison&Travaux. Ils ont essayé de me convaincre de rester, en me disant que ce serait bien d’aller faire 30 ans comme président, mais le moment est venu, il faut changer d’homme… », lance celui qui a signé sa première licence à la club dès l’âge de sept ans, et qui l’incarne au quotidien auprès des licenciés, des parents et des instances dirigeantes. « Plusieurs événements ont précipité cette décision. Il y a eu des difficultés liées aux années Covid et des saisons raccourcies. J’en ai aussi marre de l’injustice des décisions des commissions de discipline, comme ce fut le cas en juin dernier après les incidents du dernier match contre Alliance 3B. On a tenu le score (0-0), ce qui a permis à Dompierre Sainte-Soulle d’accéder à la Régional 2, et notre fin de match s’est mal passée face à des Charentais, frustrés car on a raté une promotion. Je crois que les sanctions de la Ligue n’étaient pas à la hauteur… » L. B.

à lire  Allergies : voici 4 conseils pour se débarrasser de la pollution intérieure

Sur le même sujet :
Faites-vous partie de ces personnes qui ont besoin de plusieurs couettes et…