États-Unis : un SDF lui demande de déplacer sa Porsche, elle lui tire dessus

Photo of author

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Grièvement blessée, la victime a survécu à ses blessures. L’accusée a pour sa part écopé de 11 mois de probation.

Elle n’a pas hésité à ouvrir le feu sur un homme au milieu de la rue. Sur le même sujet : Nacelle : quel est l’avantage et comment choisir ?. Un Américain de 31 ans originaire de Nashville, dans le Tennessee, a été reconnu coupable d’avoir tiré et blessé un sans-abri en août 2017, sur une voie publique et après une dispute avec la victime.

Il lui demande de déplacer sa Porsche car le bruit et la fumée l’empêche de dormir

Selon Fox News, la jeune femme se trouvait dans sa Porsche garée dans un quartier de Nashville vers 3 heures du matin lorsqu’un SDF de 54 ans s’est approché d’elle et lui a expliqué qu’il essayait de dormir à proximité et que le bruit et la fumée du véhicule l’empêchaient lui de le faire. Ceci pourrez vous intéresser : Vidéo – Dormez dans 60 secondes, pouvez-vous ?. .

L’homme a ainsi demandé au chauffeur de quitter les lieux, et le ton est rapidement monté entre les deux. La jeune femme sortirait alors une arme et tirerait sur le SDF alors qu’il était, selon son témoignage, « en train de s’éloigner de la voiture ».

Elle fuit, puis affirme que le sans abri l’a menacée de mort

Gravement blessée, la victime a été rapidement hospitalisée et a été sauvée par les médecins. Quant au tireur, la police l’a arrêté après avoir tenté de s’enfuir. A voir aussi : Pourquoi les gens tombent-ils malades en voiture ?. Comme le rapporte Fox News, elle a alors tenté de se justifier auprès de la police en affirmant que l’homme l’avait menacée de mort et qu’il s’agissait d’un acte de légitime défense.

à lire  Voici comment limiter la sensation de ventre gonflé après un repas

L’enquête a cependant contredit cette version des faits et la conductrice a finalement été jugée en avril 2022. Plus de six mois plus tard, le tribunal l’a condamnée à une peine de 11 mois et 29 jours avec sursis pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Cette peine probatoire, pendant laquelle elle restera sous contrôle judiciaire, permet à la jeune femme d’éviter une peine de prison.

Sur le même sujet :
Votre enfant dort toute la nuit ? Le bébé peut-il dormir seul…