Conseils utiles pour la santé des enfants

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Vous êtes un jeune parent et vous vous posez des questions sur la santé et le bien-être de votre bébé ?

Conseils pratiques

Retrouvez des conseils pour mieux répondre aux besoins de votre enfant : nutrition, sommeil, santé, prévention des accidents domestiques…

Son alimentation

Le carnet de santé est un document qui rassemble tous les événements entourant la santé d’un enfant depuis sa naissance. A voir aussi : La résidence Kennedy a commencé à vider ses douze étages. Ce carnet apporte également de nombreux conseils aux parents de jeunes enfants, notamment sur la nutrition, le bien-être et la sécurité de l’enfant.

Si vous l’allaitez

Le lait est l’aliment le plus adapté à votre bébé pendant les 6 premiers mois.

Votre lait est l’aliment le mieux adapté aux besoins de votre enfant. Continuez à allaiter aussi longtemps que vous le souhaitez ou le pouvez.

Allaiter à la demande au début

Si possible, évitez l’allaitement mixte (sein et biberon) pendant les 4 ou 6 premières semaines.

L’alcool que vous buvez passe dans le lait. Ne buvez donc pas de boissons alcoolisées (bière, cidre, vin, apéritifs, etc.) pendant la période d’allaitement

Aussi, ne prenez aucun médicament sans avis médical.

Si vous lui donnez le biberon

Si vous avez besoin d’encouragements, de conseils ou de réponses à vos questions pour parler de votre allaitement, des médecins, des sages-femmes, des professionnels de la PMI, d’autres femmes qui allaitent ou des groupes de défense de l’allaitement sont à votre disposition.

Le type de lait adapté à votre bébé, les quantités à donner et les modalités de reconstitution vous seront communiqués lors des visites chez votre médecin ou lors de la consultation PMI.

Vous pouvez utiliser de l’eau du robinet (sauf si l’eau est filtrée ou adoucie) ou de l’eau en bouteille marquée « convient à la préparation des aliments pour bébés ».

Le lait peut être donné à température ambiante

Si vous chauffez le lait, ne le faites pas au micro-ondes : – la qualité nutritionnelle peut être diminuée – il y a un risque de brûlures graves à la bouche et à la gorge.

Secouez toujours le biberon puis vérifiez la température du lait en versant quelques gouttes à l’intérieur de votre avant-bras

Utiliser des biberons garantis sans BPA (bisphénol A) et en verre si possible

Diversification

Ne pas donner de miel aux bébés de moins de 1 an (risque de botulisme infantile). Lire aussi : Punaises de lit : comment s’en débarrasser naturellement ?.

Son bien-être

Dès que votre bébé a 4 mois, vous pouvez commencer à lui donner des aliments autres que le lait en consultation et sur les conseils de votre médecin. Aux pages 30-31 du carnet de santé vous trouverez les consignes d’introduction des denrées alimentaires chez les enfants de 0 à 3 ans.

Dès la naissance, une rencontre privilégiée se crée entre vous et votre enfant, par le regard, l’odorat, le toucher, la voix : prenez l’habitude de tenir votre bébé dans vos bras et de lui parler

Le bébé et les écrans (télévision, ordinateur, tablette, smartphone, etc.)

Lorsque votre bébé est éveillé, placez-le sur une surface ferme, dans une zone délimitée et protégée, et laissez-le bouger librement. Laissez-le dormir sur le dos et jouer sur le ventre.

L’interaction directe avec votre enfant est la meilleure façon de favoriser son développement.

Avant 3 ans : ne placez pas votre enfant dans une pièce où la télévision est allumée, même s’il ne la regarde pas.

Quel que soit son âge, ne mettez pas de télévision dans la pièce où il dort ; ne lui donnez pas de tablette ou de smartphone pour le calmer, ni pendant ses repas ni avant son coucher ; ne le laissez pas utiliser un casque ou des écouteurs pour le calmer ou l’endormir.

Son bain

Ne fumez jamais en présence de votre bébé. Le tabac est dangereux. Fumer en présence de votre bébé ou dans son lieu de résidence est très dangereux pour sa santé. L’arrivée d’un bébé est une bonne raison d’arrêter de fumer. Lire aussi : Loger. Literie Battistini : 40 ans au service de votre confort !. N’hésitez pas à vous renseigner sur www.tabac-info-service.fr ou auprès d’un professionnel de santé.

La bonne température de l’eau pour le confort et la sécurité est de 37°C. Vérifiez toujours la température avec un thermomètre de bain avant de plonger doucement votre bébé dans l’eau

Ses pleurs

Tenez toujours votre bébé lorsqu’il est dans le bain et ne le laissez jamais seul.

Votre bébé peut pleurer en moyenne jusqu’à 2 heures par jour. C’est une façon pour lui de s’exprimer, d’attirer votre attention. Vous apprendrez progressivement la signification de ses pleurs : faim, sommeil, inconfort, besoin d’un câlin, etc.

à lire  Literie Gantner : le conseil au rendez-vous

Si vous êtes confus, si vous ne supportez plus ses pleurs, ne criez pas et ne le secouez pas.

Secouer un bébé peut le rendre handicapé à vie

Son sommeil

En cas de gêne : mettez votre bébé dans son lit (sur le dos), sortez de la chambre et demandez l’aide d’un proche (famille, ami, voisin…) ou d’un professionnel.

La température de la pièce où dort votre bébé doit être comprise entre 18°C ​​et 20°C.

Dès la naissance, mettez votre bébé sur le dos, à plat, dans son propre lit, dans une « gigoteuse » ou « gigoteuse » adaptée à sa taille.

Ne le mettez jamais sur le ventre ou sur le côté, même s’il vomit.

Utilisez un berceau sans tour de lit, avec un matelas ferme recouvert d’un drap-housse serré. N’utilisez pas d’oreiller, de couverture ou de couette.

Dans un lit de voyage, il est dangereux d’ajouter un matelas.

Les lits adultes, fauteuils, canapés, poufs ne sont pas adaptés au sommeil des bébés, même pour une petite sieste.

Respectez son rythme de sommeil. Ne donnez jamais de médicaments à votre bébé pour dormir. Ne l’habituez pas à s’endormir avec son biberon. Laissez votre bébé se promener dans son lit.

Les objets mous pouvant recouvrir sa tête ou son visage sont dangereux (oreiller, cale bébé, appui-tête, coussin d’allaitement, etc.).

Il est préférable, si possible, de placer le lit de votre bébé dans votre chambre pendant au moins les 6 premiers mois.

Ne vous endormez pas avec votre bébé dans les bras.

Sa santé

Suivre ces conseils peut réduire le risque de décès inattendu du nourrisson.

Pour limiter la transmission des infections :

lavez-vous bien les mains avant de vous occuper de votre bébé et après

évitez de vous embrasser le visage et les mains, surtout si la personne est malade ou a un rhume

évitez si possible les lieux publics bondés (centres commerciaux, transports en commun, etc.), en particulier lors d’une épidémie de bronchiolite.

Sa sécurité

Ne lui donnez aucun médicament sans avis médical.

Ne laissez jamais votre bébé seul :

dans son bain, sur la commode

dans une pièce avec un animal, même un animal très familier.

Évitez les nouveaux animaux de compagnie (NAC) (y compris les tortues et autres reptiles) pour limiter le risque d’infections graves pouvant être transmises par ces animaux.

Évitez les chaînes d’ambre, les cordons et les chaînes autour du cou. Dans tous les cas, n’oubliez pas de les enlever lorsque vous mettez votre enfant au lit.

Ne le laissez pas boire son biberon seul.

Assurez-vous que le matériel utilisé (chaise, lit, jouets…) est récent, homologué (NF ou CE) et adapté à l’âge.

Sécurisez votre bébé dans la voiture dans un dispositif adapté à son poids et homologué par la Sécurité Routière.

Les troubles sensoriels

Lors des balades en écharpe ou en porte-bébé, placez votre bébé bien droit, le visage dégagé et à l’air libre. Assurez-vous qu’il ne penche pas trop la tête vers l’avant.

Les problèmes sensoriels (vue et ouïe) peuvent entraver le développement de votre enfant. En cas de problème, un traitement précoce est recommandé.

La vision de votre bébé se développe dès les premières semaines de vie. Soyez vigilant si :

il y a des antécédents de maladie oculaire dans votre famille

votre enfant est né prématurément

tu remarques qu’un oeil est rouge

votre enfant louche, constamment ou occasionnellement

ses yeux pleurent constamment

vous voyez un reflet blanc dans le noir de la pupille

vous remarquez que son regard est inexpressif, qu’il cligne souvent des yeux ou plisse les yeux.

Toute suspicion d’anomalie nécessite une consultation avec un ophtalmologiste.

L’ouïe de votre bébé est essentielle pour apprendre à parler. S’il n’entend pas bien, il existe de nombreuses façons de l’aider. Soyez vigilant dès la naissance si :

votre enfant ne réagit pas aux sons inattendus

un membre de votre famille a porté une aide auditive avant l’âge de 50 ans

vous avez des questions sur l’audition de votre enfant.

Conseils pour un environnement sain

Ne laissez pas votre enfant dans un environnement bruyant pendant une longue période.

À l’intérieur de la maison

Certains allergènes et produits chimiques présents dans l’environnement quotidien sont potentiellement toxiques pour les bébés. Certaines précautions peuvent limiter les risques.

pensez à aérer la chambre de votre enfant, ainsi que les autres pièces, 10 minutes tous les jours, même en hiver, pour éviter l’accumulation de produits chimiques dans l’air (laque, colle, etc.)

réduire le nombre de produits d’entretien et privilégier les produits mono-composants (vinaigre d’alcool, savon noir…) à dose modérée

n’utilisez pas de parfums d’intérieur, d’encens, de bougies, car ils contiennent souvent de nombreux produits chimiques nocifs

éviter le travail, en particulier la peinture, dans les 6 mois suivant la naissance

vérifier que les jouets et articles de puériculture (dont tétines, tapis d’activités, matelas à langer…) sont homologués CE ou NF. La réglementation des jouets et leur composition ne sont pas les mêmes pour les enfants de moins de 3 ans et pour les enfants de plus de 3 ans. c’est important de le respecter

laver les textiles (peluches et vêtements) avant la première utilisation et régulièrement, en raison de la présence éventuelle de composés chimiques indésirables

évitez l’utilisation de produits cosmétiques dans les premiers mois, tant pour vous que pour votre bébé

À l’extérieur de la maison

les produits phytosanitaires (contre les insectes ou les champignons) contiennent souvent des pesticides nocifs pour vous et votre enfant : limitez leur utilisation.

à lire  Mal de dos : quel matelas choisir ?

n’emmenez pas votre enfant dehors en période de forte chaleur et lors des pics de pollution (surtout en fin d’après-midi)

évitez les zones à fort trafic routier, surtout aux heures de pointe.

Le service PMI a préparé des fiches conseils pour les parents. jeunes enfants.

Lexique multilingue de la PMI

Hygiène : 10 conseils pour bien faire les choses avant la maternelle
Sur le même sujet :
En septembre prochain, ce sera le grand saut, dans le grand bain…

Prévention des accidents des enfants

Chute d’enfants : attention aux fenêtres et aux balcons

Prévenir la douleur chez le bébé lors des premières vaccinations

Chaque année, des enfants, souvent des tout-petits, qui aiment explorer leur environnement tombent accidentellement par une fenêtre ou un balcon.

Les gestes et réflexes essentiels

Ces accidents quotidiens sont évitables et surviennent principalement lors de la préparation des repas au printemps et en été.

surveillez votre enfant : ne laissez jamais un enfant seul près d’une fenêtre ouverte ou sur un balcon

ne jamais laisser un enfant avec un autre enfant Fermer systématiquement les fenêtres et les portes-fenêtres des pièces où se trouvent de jeunes enfants

gardez les meubles, chaises, lits, coffres à jouets ou autres objets qui pourraient servir de tremplin pour l’enfant loin des fenêtres

si possible, bloquez l’ouverture des fenêtres avec un système de sécurité. Si vos fenêtres ne ferment pas bien, si les garde-corps préfèrent grimper ou passer à travers les barreaux, renseignez-vous auprès des professionnels sur le système de sécurité

expliquez les dangers à votre enfant, apprenez-lui à jouer loin des fenêtres.

Les accidents domestiques

Fenêtre ouverte = danger Fenêtre ouverte = danger

Nous vous invitons à consulter les conseils du carnet de santé pour protéger votre enfant des accidents domestiques.

Consulter le site « 1000-premiers-jours – Santé publique France

Choisir un matelas : 5 questions à se poser pour ne pas se tromper
Voir l’article :
Mousse, latex, ressort, mousse mémoire… L’achat d’un nouveau matelas peut vite se…

Quels sont les protocoles d’hygiène en crèche ?

www.1000-premiers-jours.fr

Voir la rubrique « santé ».

Analyse du marché des matelas, taille du marché, partage, analyse d'impact COVID-19, perspectives mondiales, stratégies concurrentielles, prévisions - Androidfun.com

Quels sont les risques professionnels en crèche ?

Le haut doit avoir des manches courtes, les cheveux doivent être propres, courts ou attachés en arrière et le port d’un bonnet jetable est obligatoire. Le personnel de la garderie ne doit pas porter de montres ni de bijoux (mains et poignets) et avoir des ongles courts, propres et non peints.

.

Risques professionnels dans la garde d’enfants. Dans ce secteur d’activité, 50 % des accidents sont liés à la manutention manuelle et 41 % des accidents sont liés à des chutes. Près de 200 000 journées de travail sont perdues chaque année.

Quels sont les principaux risques professionnels ?

Quels sont les éléments de sécurité qui doivent être installés dans la crèche ? Pensez aux escaliers avec mains courantes à hauteur d’enfant, aux portes avec pinces anti-doigts, aux toilettes adaptées à la taille des enfants, aux fenêtres et poignées de porte hors de portée, aux sols antidérapants, aux protections sur les angles saillants des murs ou des revêtements. ..

  • Qui sont les différents professionnels des pépinières ? Quels sont les métiers d’une crèche Babilou ? Il existe plusieurs métiers pour les jeunes enfants : l’Éducatrice de la petite enfance, l’Auxiliaire de puériculture, l’Agent territorial spécialisé dans les Maternelles (ATSEM), l’Auxiliaire de la petite enfance, la Nounou, l’Aide à la mère, l’Infirmière pédiatrique…
  • Découvrez quelles sont les principales situations à risque.
  • Risques liés à l’activité physique et à la manutention manuelle.
  • Le risque de chute et de glissade.
  • Risques infectieux.
  • Tension émotionnelle et risques psychosociaux.

Les risques liés aux horaires de travail atypiques.

Quels sont les risques internes ?

Risques chimiques.

Quels sont les 3 principaux types de risques ? Les risques dans les transports publics (personnes, marchandises dangereuses) sont un cas particulier des risques technologiques, car les enjeux varient selon le lieu de l’accident. Les risques de la vie courante (accidents domestiques, accidents de la route, etc.). Risques de conflit.

  • Les facteurs de risque internes sont des facteurs de risque liés aux décisions de l’organisation et donc générés par l’organisation elle-même. Les décisions des dirigeants se prennent dans de nombreux domaines : managérial, commercial, financier, social.
  • Quels sont les 4 risques les plus courants dont les entreprises se soucient ? Infographie : 10 risques pour votre entreprise
  • Non-respect de la législation. …
  • Risques de sécurité…
  • Cybercriminalité…
  • Risques économiques et financiers. …
  • Perte de compétitivité…

Risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. …

Quels sont les facteurs internes ?

Risques liés aux nouvelles réglementations et à l’évolution des politiques.

Quels sont les 3 types de risques ? risques naturels : avalanche, feu de forêt, inondation, glissement de terrain, cyclone, tempête, tremblement de terre et éruption volcanique. risques technologiques : d’origine anthropique, ils regroupent les risques industriels, nucléaires, biologiques, rupture de barrage…

Comment faire une bonne prévention ?

Les facteurs internes sont tous les facteurs qui font partie de la structure interne d’une entreprise et qui peuvent influencer le résultat d’un projet. Ce sont, bien entendu, des facteurs très importants qui ont une influence décisive sur la réalisation des objectifs proposés.