C’est quand tu dors et que tu es le plus créatif !

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

L’un était inventeur, l’autre peintre. Où ont-ils trouvé leur inspiration ? La légende raconte que ces génies se sont assoupis avec un objet à la main. Alors qu’ils s’endormaient, leurs muscles se détendaient, l’objet tombait au sol, les réveillant de leur micro-sieste.

Cette expérience leur a permis de créer un effet « Eurêka » : ce moment où, soudainement, spontanément et involontairement une idée surgit de l’esprit. Alors, foi simple ou méthode redoutable ? C’est ce qu’ont voulu découvrir la chercheuse Célia Lacaux et ses collaborateurs de l’Institut du Cerveau et du Service des Pathologies du Sommeil de l’Hôpital Pitié Salpêtrière.

Une règle cachée à découvrir

Une règle cachée à découvrir

Pour ce faire, l’équipe de chercheurs a demandé à 100 volontaires de résoudre des problèmes mathématiques. « Ce sont des séries de chiffres qu’il faut continuer jusqu’à la solution finale, c’est très long et fastidieux », explique le chercheur. « Ce que les volontaires ne savaient pas, c’est qu’il y a une astuce cachée dans chacun des problèmes qui mène directement à la solution finale. Voir l’article : 10 conseils pour se coucher tôt. » Après une cinquantaine de tentatives chacune, les volontaires ont été invités à se reposer dans un fauteuil inclinable pendant 20 minutes. Dans une main, ils tenaient une bouteille d’eau. Ils étaient libres de s’endormir à leur guise ou de rester éveillés.

Trois catégories de personnes se distinguaient : celles qui dormaient en moyenne une minute, mais étaient rapidement réveillées par le bruit de la bouteille tombant au sol, celles qui tombaient dans un sommeil profond et celles qui restaient éveillées.

A la fin de cette pause, les participants devaient reprendre les problèmes de mathématiques pour les résoudre.

Un participant pendant l’expérience, une bouteille d’eau à la main. Crédit : Célia Lacaux, dans le service des pathologies du sommeil de la Pitié Salpêtrière.

>> Lisez aussi : Comment les idées surgissent-elles dans le cerveau ?

Insomnie : 8 façons de (enfin) mieux dormir
Lire aussi :
Comment savoir si on est épuisé mentalement ? L’épuisement psychologique : une…

3 fois plus de résolution du problème

3 fois plus de résolution du problème

Pendant les premières secondes d’une sieste ou d’une nuit, nous glissons progressivement dans un état qui s’étend sur l’éveil et le sommeil. Les pensées commencent à vagabonder, l’activité cérébrale ralentit. Lire aussi : « Vous pouvez rester en forme sans effort » dit le Dr Jimmy Mohamed dans son livre « Zero Limitation ». La respiration se calme. À ce stade précoce, nous sommes encore quelque peu conscients de notre environnement : si quelqu’un prononce notre nom, cela nous réveillera probablement.

C’est ce court laps de temps que les volontaires ont vécu lorsqu’ils ont été réveillés par la chute de la bouteille. Une fois conscients, ils devaient évoquer toutes les images qui leur venaient à l’esprit, appelées hypnagogie. « Dans un tiers des cas, les participants ont vu des images liées à l’exercice. Exemple : les personnages des suites se sont mis à bouger, ou les bénévoles ont entendu ces personnages en son », rapporte Célia Lacaux.

Les chercheurs ont constaté qu’une seule minute de cette phase aidait à trouver la règle cachée : 83% des participants qui se sont assoupis ont trouvé la solution après la pause ! Dans les deux autres groupes, le taux de réussite était beaucoup plus faible : 31 % chez ceux qui sont restés éveillés, et seulement 14 % chez ceux qui ont dormi profondément et longtemps.

« C’est en effet la première phase de sommeil qui semble déclencher un moment ‘Eureka’ chez les participants », s’enthousiasme le chercheur. Que se passe-t-il dans le cerveau pendant ces premières secondes ?

Voir l’article :
Lors de votre premier voyage dans le désert préservé des États-Unis, attendez-vous…

Un cocktail créatif dans le cerveau

Un cocktail créatif dans le cerveau

Pendant la pause de 20 minutes, des électrodes sur le crâne des volontaires ont mesuré leur activité électrique cérébrale. Voir l’article : Michel Rolland : « Le monde du vin a changé ». Ces mesures ont permis d’identifier quand le volontaire était éveillé, en sommeil léger ou en sommeil profond.

En analysant ces données, les chercheurs ont découvert qu’il existait une configuration optimale pour stimuler la créativité. Le cerveau devrait avoir un niveau moyen d’ondes alpha (un marqueur de la transition veille-sommeil) et un faible niveau d’ondes delta (un marqueur du sommeil profond). « Cette répartition des vagues intermédiaires et des vagues lentes offrait un maximum de chance de trouver le truc caché après la déferlante », décrit le chercheur. C’est une sorte de « cocktail créatif » que l’on retrouve actuellement durant les premières secondes de sommeil avant de s’endormir plus profondément.

L’expérience de ces neuroscientifiques semble confirmer l’intuition d’Edison et Dali : faire des micro-siestes augmente l’ingéniosité. Et la bonne nouvelle, c’est que n’importe qui peut accéder à cette phase précoce du sommeil, boostant ainsi votre créativité !

>> Voir aussi : Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous êtes « dans la lune » ?

Source : ScienceAdvances, décembre 2021.

Épouse et muse de Salvador Dalí, son vrai nom est Elena Ivanovna Diakonova. Femme mystérieuse dotée d’une grande intuition, elle a su reconnaître le génie artistique et créatif là où il se trouvait et elle a rendu visite à de nombreux intellectuels et artistes de son temps.

Recherche : 5 conseils pour rester éveillé en classe
Lire aussi :
Difficile de rester motivé quand certains cours ne sont pas amusants, alors…

Quel est l’autre nom de la persistance de la mémoire ?

Quel est l'autre nom de la persistance de la mémoire ?

La Persistance de la mémoire, connue du grand public sous le nom de Les Montres molles, est une huile sur toile de 24 x 33 cm, peinte par Salvador Dalí en 1931 et appartenant au mouvement surréaliste.

Pourquoi le titre La persistance de la mémoire ? Si la toile représente la fugacité du temps à travers ses horloges douces à des instants différents, si l’image oblige l’œil à parcourir rapidement le tableau, le titre renvoie la persistance de la mémoire aux notions opposées de statique et de durée.

Où sont exposés les œuvres de Dalí ?

Où sont exposés les œuvres de Dalí ?

L’EXPOSITION de Dalí Paris présente plus de 300 œuvres d’une très riche collection acquise auprès de Salvador Dali ou de grands collectionneurs.

Quelle est la ville natale de Salvador Dalí ?