7 astuces pour mieux gérer son argent

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Publié le 17 novembre 2022 à 07:03 Mis à jour le 17 novembre 2022 à 10:16

Arrivée de Pologne en France à l’âge de 20 ans, Anna Gasiorowska a commencé à faire des petits boulots. À 30 ans, elle poursuit ses études et obtient une maîtrise en ressources humaines. Employée par ArcelorMittal, elle gagne alors plus de 3 000 euros par mois. Le double de ce qu’elle avait avant. « Comme je gagnais bien, je pensais que je pouvais être insouciante et dépenser sans compter », se souvient-elle.

Elle ne brûle pas, mais multiplie les dépenses : dîner, courses, week-ends… Parallèlement, elle encaisse des emprunts pour financer les travaux de l’appartement, l’achat d’une voiture, les voyages… Pendant des mois, ses comptes finissent dans le rouge. « J’ai eu mes cartes de crédit refusées vers le 15 du mois, ce qui est un signe que je suis déjà à mon découvert maximum autorisé », poursuit-elle.

À l’été 2019, elle décide de relever la barre et de s’informer afin de prendre en main ses finances. Elle a lancé un compte Instagram @lapetitebudgeteuse pour partager son parcours, ses réussites et ses échecs.

Anna Gasiorowska, alias @lapetitebudgeteuse sur Instagram.@sagescommedesimages

Son contenu est engageant, lançant une formation en ligne dédiée à la gestion budgétaire. En mai 2021, elle quitte son emploi salarié pour se consacrer à cette activité.

Désormais suivie par plus de 79 000 personnes sur Instagram, elle a publié un livre « Je gère mieux mon argent pour mieux vivre » (Ed. Larousse, mars 2022), dans lequel elle donne ses conseils. Voici les principaux.

1- Faites le point sur vos dépenses

Selon Anna, une étape essentielle pour des finances saines : déterminer ses dépenses avec précision. Pour ce faire, examinez attentivement vos relevés bancaires. Sur le même sujet : Qu’est-ce qu’un matelas pour une bonne nuit de sommeil ? – Ya Mujalla. Commencez par regarder toutes les dépenses dont vous ne vous souvenez pas vraiment. « Il est utile de réaliser que ces petits coûts accumulés peuvent en fait représenter une grosse somme à la fin du mois. »

Puis elle poursuit par postes de dépenses : alimentation, temps libre, santé… Objectif : prendre conscience de ses dépenses pour ne plus sous-estimer ses sorties d’argent et ainsi atteindre plus facilement ses objectifs.

Test du matelas Hypnia (2022) : combien vaut ce modèle français ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Quelles sont les marques de matelas à éviter ? Quelles marques de…

2- Optimisez vos frais fixes

Frais bancaires, assurances, abonnement internet, téléphone, services de streaming. Sur le même sujet : Seine-et-Marne : victime de violences conjugales, elle est hébergée dans un logement insalubre… Ana se fait régulièrement concurrence dans le but de réduire la facture.

à lire  7 conseils pour ne pas se tromper lors de l'achat de votre matelas | Ardoise.com

Remettre constamment à plus tard la comparaison des offres, se désinscrire et interagir avec un concurrent ? Des start-up comme Ideel, Balio, Cherpas ou Origame se chargeront gratuitement de ces démarches.

« Vous n’êtes pas obligé de quitter votre fournisseur actuel si vous en êtes satisfait. Mais vous pouvez toujours les appeler et leur demander un meilleur prix pour récompenser votre fidélité, ça marche souvent ! dit Anne.

Méfiez-vous de ces escroqueries qui surgissent chaque été et ciblent les personnes vulnérables
Lire aussi :
Nous avons entendu parler d’arnaques de matelas où des housses de matelas…

3- Définissez clairement vos objectifs

Interrogez-vous sur vos priorités : qu’est-ce qui vous rend heureux ? quels projets souhaitez-vous financer : changement de pneus, mariage, grand voyage ? « L’idée est de voir clairement comment organiser son budget en conséquence. Ceci pourrez vous intéresser : Comment choisir un tapis d’acupression adapté à vos besoins ?. »

Selon Anna, ceux qui n’ont aucune épargne doivent d’abord constituer ce qu’elle appelle un fonds d’urgence. Indispensable pour les dépenses imprévues : frais de vétérinaire pour un chien malade, achat d’une nouvelle machine à laver si le vôtre est mort… Combien faut-il mettre de côté ? Elle recommande de commencer avec un matelas à 1 000 $. « Cette enveloppe sera votre première ligne de défense contre les découverts », explique-t-elle.

Sur le même sujet :
Les personnes ayant des problèmes de hanche ont besoin du bon type…

4- Constituez-vous un budget prévisionnel

Établir un budget provisoire est un bon moyen de « ne pas vivre au-dessus de ses moyens, de prendre conscience de la réalité et des limites de ses ressources », assure Anna. Après avoir parcouru vos relevés, vous pouvez prévoir les sommes que vous dépenserez dans un mois par catégorie (sorties, alimentation, hygiène, carburant, etc.).

C’est ce que fait Anna. « Il s’agit de décider à l’avance comment vous allez utiliser votre salaire, en dessinant une feuille de route. Évidemment, en pratique, le budget que vous envisagez peut varier, en cas de trésorerie ou de dépenses imprévues. L’idée est de l’ajuster au cours du mois, pour comprendre combien vous pouvez dépenser.

Ana préfère ce qu’on appelle la « méthode du budget zéro », qui consiste à créer un budget provisoire en attribuant une fonction à tous ses revenus : nourriture, loyer, voyages, mais aussi épargne. L’avantage de cette méthode : prévoir les dépenses en fonction de vos revenus pour ne pas tomber dans le négatif et savoir combien vous pourrez (réellement) économiser.

à lire  Quel lit choisir pour s'assurer une nuit tranquille ?

Exemple de budget temporaire avec la méthode « zéro budget ». « Mieux gérer son argent pour mieux vivre »

5- Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier

Afin d’économiser efficacement, Anna pense que vous devez savoir clairement où ira l’argent que vous économisez. Et pour elle, il est hors de question de tout sauvegarder sur un seul compte. « Je suis un grand fan de la conservation des saucisses. Il répartit son épargne sur plusieurs comptes d’épargne (livret A, livret, livret développement durable et solidaire) en fonction de ses projets.

« Les nouvelles banques en ligne offrent la possibilité de créer des sous-comptes, pour le placement de l’épargne en fonction de la future destination », précise-t-elle. Certaines applications bancaires permettent également de renommer ces enveloppes en leur donnant le nom des projets (« vacances en famille » par exemple) pour lesquels vous épargnez.

Épargner dans différents comptes et savoir exactement à quoi ils servent a un intérêt : à vous ralentir si vous souhaitez simplement y puiser. « Si je m’engage à investir 100 € tous les mois pour offrir un voyage à ma famille dans deux ans, je sais exactement ce que je renonce si je puise dedans pour couvrir une virée shopping impromptue. »

6- Pensez à la méthode des enveloppes

Les achats compulsifs grignotent votre budget ? Vous ne vous voyez pas faire du shopping et finir la journée sans shopping ? Anna recommande d’utiliser la méthode de l’enveloppe. L’idée : établir un budget (hebdomadaire ou mensuel) par poste de dépense (sorties, nourriture, etc.), retirer cette somme en espèces pour la répartir dans des enveloppes, puis puiser dedans. « Il s’agit de ne pas dépasser le budget que l’on s’est fixé et d’arrêter de dépenser quand l’enveloppe est vide. »

Pour ceux qui ne sont pas enthousiastes à l’idée de retirer de l’argent, il est possible de suivre vos dépenses par catégorie grâce à des applications dédiées, telles que Bankin.

7- Ne cédez pas à la tentation de « consommer maintenant et rembourser plus tard »

Retard de paiement, paiement échelonné, crédit à la consommation… Si les entreprises qui proposent ces méthodes sont très offensives dans leur communication, le mot d’ordre d’Anna est de ne pas céder. « Cela devient rapidement un obstacle que nous traînons de plus en plus difficilement, ce qui augmente nos coûts fixes et nous enlève une certaine liberté. Au lieu de vous offrir des gratifications passagères et instantanées, gardez votre dette pour des projets importants : investir dans l’immobilier, acheter une voiture… »

Enfin, Ana a retenu une leçon de son parcours : « Avant d’essayer de gagner plus, apprenez à gérer votre argent. Si vous ne contrôlez pas vos coûts, votre problème persistera, même si votre rémunération augmente. »