5 conseils pour un rêve lucide

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Un rêve lucide n’est pas un rêve comme les autres. Mais quelles sont ses caractéristiques, ses avantages et est-ce que tout le monde peut le faire ?

« Un rêve lucide est un rêve dans lequel on a conscience de rêver », résume Marc Rey, président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV). Ce type de rêve conscient fascine les gens depuis longtemps. Le marquis Léon d’Hervey de Saint-Denys, sinologue et érudit du XIXe siècle, les évoque dans son livre Les rêves et les ressources de direct, paru en 1867.

Ce livre est aussi une référence parmi les scientifiques du rêve, les personnes qui étudient la science du rêve.

Les rêves lucides se produisent généralement pendant le sommeil paradoxal, lorsque les mouvements oculaires sont rapides (mouvement rapide des yeux ou REM). Environ la moitié de la population a déjà fait un rêve lucide, mais sa forme varie. Les rêves peuvent aller du très réaliste au plus abstrait. Dans ce moment de métacognition, c’est-à-dire de prise de conscience de sa propre conscience, le dormeur n’est pas seulement l’acteur de son rêve, il en est aussi le metteur en scène.

« Les rêves lucides surviennent plus facilement chez les adolescents et les enfants », explique le spécialiste du sommeil. « Les personnes atteintes de narcolepsie en ont également plus, mais n’importe qui peut rêver lucidement sans raison particulière », ajoute-t-il.

Les rêves lucides permettent de reprendre le contrôle d’un univers onirique parfois dérangeant et traumatisant. « Lorsque vous faites des rêves traumatisants, des cauchemars angoissants, ces rêves lucides vont vous permettre de changer le cours du rêve et ainsi diminuer votre anxiété. Cela vous permettra de réécrire le récit de votre rêve et de dépasser le traumatisme », explique Marc Rey.

Tenir un journal de rêves

Tenir un journal de rêves

Tout comme tenir un journal du sommeil vous permet de mieux réguler vos phases de repos, tenir un journal des rêves vous permettra de reprendre le contrôle de vos rêves. Lire aussi : « Cognitive shuffle » : la méthode à adopter pour s’endormir en 15 minutes chrono !.

à lire  Dormez bien : voici une routine 10-3-2-1-0 qui vous aidera à vous rendormir

Identifier les signes d’un rêve

« Vous devez noter les rêves que vous avez faits pendant la nuit dans votre journal, les relire régulièrement et y penser le soir avant de vous endormir. Cela vous permettra d’identifier plus facilement les thèmes récurrents dans vos rêves. Voir l’article : 6 réponses auxquelles on ne pense pas, pour s’endormir facilement. rêve, vous le réaliserez et vous serez donc conscient de la situation et moins surpris ou anxieux », explique le président de l’Insv.

Ce journal sera votre principal outil pour pouvoir prendre conscience de votre rêve et ainsi passer à un état de rêve lucide.

Ceci pourrez vous intéresser :
Savez-vous combien de temps nous passons à dormir ? Nous calculons la…

Les techniques du Dr Stephen LaBerge pour les rêves lucides

Les techniques du Dr Stephen LaBerge pour les rêves lucides

Le Dr Stephen LaBerge est un psychophysiologiste américain spécialisé dans l’étude des rêves lucides. Lire aussi : Bien dormir : comment s’endormir rapidement ?. Ses méthodes, souvent controversées par les professionnels de santé, peuvent vous permettre de faire des rêves lucides.

Marc Rey reste cependant sceptique : « Les techniques de micro-éveil ne conduisent pas vraiment au rêve lucide ».

Un rêve lucide initié par l’éveil ou méthode WILD

La méthode Wake-initied lucid dreaming (WILD) recommande de commencer le rêve lucide en se réveillant. Cette technique vise à rester conscient tout en tombant dans un état de sommeil. Vous devriez donc essayer de vous détendre et de rester conscient pendant que vous sombrez dans un état hypnagogique, qui se situe entre l’éveil et le sommeil.

Le réveil au lit ou méthode WBTB

La méthode WBTB (Wake back to bed) consiste à tomber dans le sommeil paradoxal tout en restant conscient. Pour ce faire, vous pouvez régler une alarme après 5 heures de sommeil, rester au lit et faire une activité tranquille pendant 30 minutes. Se rendormir augmentera vos chances de faire un rêve lucide.

L’induction mnémonique des rêves lucides ou méthode MILD

La méthode MILD (Mnemonic Induction of Lucid Dreams) a été créée dans les années 1980 par Stephen LaBerge. Il se concentre sur la mémoire perspective, qui consiste à mémoriser une intention avant de se coucher. Vous devez d’abord penser à un rêve récent, identifier des éléments précis du rêve afin de prendre conscience que vous rêvez et ainsi pouvoir reprendre le contrôle. Cette partie peut être complétée avec succès grâce au journal des rêves.

Il faut alors mémoriser en répétant l’intention suivante : « La prochaine fois que je rêve, je veux me souvenir que je rêve ».

à lire  Comment se rendormir après une insomnie ? Conseils de Michel Cymes

Le test de la réalité

Autre entraînement mental pour faciliter la métacognition : le test de réalité. Il faut se demander plusieurs fois par jour « Est-ce que je rêve ? et observez votre environnement (si vos mains ou votre reflet dans le miroir sont normaux, si le temps s’écoule normalement sur une horloge ou si votre respiration s’arrête lorsque vous vous pincez le nez).

En réalisant ces vérifications de la réalité plusieurs fois par jour, vous pourrez ensuite les effectuer pendant vos rêves pour en prendre conscience.

Voir l’article :
Quelle heure coucher 12 ans ? Petit à petit et jusqu’à 10-12…

Est-ce bon signe de rêver ?

Est-ce bon signe de rêver ?

Aide à restaurer le cerveau, et en particulier les fonctions cognitives : humeur, mémoire, attention, etc. En d’autres termes, plus vous rêvez – plus vous faites de cauchemars (car 80% des rêves sont désagréables) – plus vous êtes en mesure de retrouver une bonne santé mentale.

Pourquoi est-il bon de rêver ? Les rêves aident à réguler les émotions. Pour certains cliniciens et chercheurs, les rêves sont une forme de « thérapie nocturne » qui aide à absorber et à intégrer les expériences émotionnelles personnelles, en particulier les émotions négatives, dans un sommeil sûr.

Quand on se rappelle de ses rêves ?

Se souvenir ou non de ses rêves est dû à une zone du cerveau plus réactive aux stimuli extérieurs, ce que les chercheurs français ont pu identifier.

Sur le même sujet :
4.659 parents interrogés sur la satisfaction et la durée de leur sommeil…

Comment savoir si l’on fait des rêves prémonitoires ?

Comment savoir si l'on fait des rêves prémonitoires ?

Reconnaître un rêve prédictif Les rêves prédictifs semblent plus vivants que les rêves ordinaires. L’individu s’en souvient clairement au réveil et lui accorde un intérêt plus marqué que d’habitude : il peut alors le raconter, l’écrire, le commenter.

Comment réaliser un rêve ? Des règles simples pour réaliser vos rêves

  • Concentrez-vous sur le positif.
  • Croyez en vous et en votre potentiel.
  • Connaissez vos résultats.
  • Appliquer la loi de l’attraction.
  • Projetez-vous.
  • N’abandonnez pas après un échec.
  • Imitez quelqu’un qui a réussi.
  • Trouvez un objectif ambitieux mais réalisable.

Pourquoi je fais des rêves Premonitoire ?

Explications possibles La première, avancée par certains scientifiques, est que le cerveau serait capable de créer un « scénario ». La deuxième explication serait l’existence possible de capacités extrasensorielles. Ces deux explications restent pseudo-scientifiques faute de preuves ou de références.