10 conseils pour arrêter de souffrir de troubles du sommeil

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

Difficulté à se lever le matin ? L’envie de rester sous la couette et de déclencher le réveil ? Personne n’ose te parler quand tu te réveilles ? Quand on manque de sommeil, on ne rêve que d’une chose : pouvoir se rendormir dans les bras de Morphée ! De plus en plus de Français souffrent de troubles du sommeil. Alors pourquoi avons-nous tant de mal à nous endormir et à dormir toute la nuit ? Comment détecter ces troubles ? Et surtout, quels conseils mettre en œuvre pour retrouver calme et sérénité au coucher ?

Aujourd’hui, près d’une personne sur trois est concernée par un problème de sommeil. Il faut dire qu’entre une exposition répétée aux écrans, une hygiène de vie qui laisse parfois à désirer, et un environnement stressant, les raisons d’avoir du mal à dormir profondément sont nombreuses.

En moyenne, il faut 7 à 9 heures de sommeil pour qu’un adulte se sente en forme au réveil. Cela dépend des personnes, certains sont considérés comme de gros dormeurs et auront besoin de plus de 9 heures. D’autres se sentiront reposés en seulement 6 heures. Lorsque vous ne dormez pas assez ou trop, le sommeil n’est plus réparateur.

S’ensuivent logiquement une sensation de fatigue, une somnolence dans la journée, des problèmes de concentration et une irritabilité accrue. La peur de ne pas dormir suffisamment ou de ne pas pouvoir s’endormir peut également entraîner une certaine anxiété au coucher. Ce sont les principaux symptômes de l’insomnie.

Que faire quand on a du mal à dormir ?

36% des Français déclarent souffrir d’un trouble du sommeil et seuls 18% d’entre eux reçoivent un traitement*. Cependant, le manque de sommeil peut être dangereux pour votre santé et avoir des répercussions négatives sur votre vie quotidienne.

Tout d’abord, il est important de discuter de vos problèmes de sommeil avec votre médecin. Si vous avez du mal à dormir depuis plusieurs semaines, il peut y avoir plusieurs raisons.

Certaines carences peuvent provoquer une grande fatigue, des changements hormonaux peuvent vous réveiller la nuit. Il faut donc écarter les causes « physiques » des causes « psychologiques ».

Il existe de nombreuses pathologies liées aux troubles du sommeil : insomnie, bruxisme, somnambulisme, narcolepsie, apnée du sommeil, paralysie du sommeil, etc. Et chacun d’eux doit être traité différemment.

Cependant, la difficulté à s’endormir est souvent due à une forte anxiété. La personne médite à l’heure du coucher et ne peut pas s’endormir ou se réveille au milieu de la nuit en pensant à ses problèmes.

à lire  La nounou de George, Charlotte et Louis donne des conseils sur...

Une thérapie avec un psychologue est particulièrement recommandée dans ce cas car elle permet de mettre en évidence les situations stressantes, de travailler l’anxiété avec des exercices de respiration et d’être plus serein au quotidien.

La thérapie en ligne est une solution rapide pour consulter un psychothérapeute spécialisé dans les troubles du sommeil. De plus, il vous permet de parler à un psychologue de chez vous à tout moment de la journée. Plus besoin d’aller au bureau et de perdre du temps dans les transports.

Alexandre Chombeau, PDG de La Clinique E-santé, parle de la démocratisation de la thérapie en ligne :

Une vraie solution est apportée à tous ceux qui n’ont pas osé, ceux qui n’ont pas pu trouver de médecin à leur problème, près de chez eux ou ceux qui n’ont pas pu obtenir de rendez-vous. De nouvelles habitudes de consommation, comme acheter, gérer des comptes bancaires ou encore aller chez le médecin, ont permis de démocratiser la thérapie en ligne et la digitalisation de notre société l’a rendue plus accessible et moins clivante.

Pour en savoir plus sur ce type de thérapie, cliquez ici.

Trouver le sommeil en paix c’est possible, voici 10 conseils à appliquer pour mieux dormir.

Conseil n°1 : Pratiquez une activité physique

S’il y a un conseil qui s’applique à tous les aspects de la vie, c’est bien celui-là, et pour cause ! Nous ne bougeons plus assez, nos métiers sont devenus sédentaires et nous sommes inactifs une grande partie de la journée.

Faire du sport, bouger est un bon moyen de se dépenser physiquement. L’activité physique améliore également la capacité pulmonaire, réduit le risque d’obésité, libère des endorphines,

être moins stressé…

En revanche, vous devez vous abstenir de toute activité physique 3 heures avant le coucher lorsque vous avez du mal à vous endormir. Bouger accélère votre rythme cardiaque et augmente votre température corporelle, ce qui peut vous empêcher de vous endormir.

Si possible, faites de l’exercice tôt le matin, pendant l’heure du déjeuner ou après le travail.

Conseil n°2 : Ayez une alimentation équilibrée

Un mode de vie sain est essentiel pour un bon sommeil et cela inclut également l’alimentation. Privilégiez les aliments riches en tryptophane, un acide aminé essentiel qui aide à synthétiser la sérotonine, l’hormone du bonheur.

Faites le plein de noix, d’œufs, de céréales, de légumineuses, de poulet et de bananes car ils en regorgent.

à lire  Remède naturel sommeil de bébé : les meilleurs remèdes naturels pour favoriser le sommeil de bébé

En revanche, certains aliments sont à éviter si vous avez du mal à dormir. Les fritures trop riches, ainsi que la viande rouge, sont longues à digérer et demandent un effort supplémentaire de l’organisme.

Côté boisson, il faut absolument éviter le café et le thé qui contiennent de la caféine, un stimulant pour le corps. L’alcool doit être évité avant le coucher. Si dans un premier temps il détend et laisse une sensation de bien-être, il favorise les phases de réveil durant la nuit.

Aussi, et contrairement aux idées reçues, il devrait normalement être consommé au dîner. Il est également intéressant d’ajouter des féculents. En effet, les sucres lents favorisent la production de mélatonine.

On pense souvent qu’il faut manger léger le soir, mais manger trop peu peut aussi vous réveiller en pleine nuit.

Conseil n°3 : évitez les écrans avant de vous coucher

À moins que vous ne regardiez un film somnolent, il y a peu de chances que regarder la télévision avant de vous coucher vous mette dans la meilleure forme pour vous préparer au sommeil.

Les écrans émettent une lumière bleue. Ce spectre lumineux est similaire à celui de la lumière naturelle. Le reste,

la lumière bleue inhibe la production de mélatonine, une hormone impliquée dans la régulation du cycle veille/sommeil. En conséquence, il perturbe le sommeil.

De même, dormir avec le smartphone au lit n’est pas la meilleure idée, les notifications vous permettent de rester alerte. Nous répondons à un message et nous retrouvons à minuit en train de parler au lieu de dormir. Mettez votre téléphone en mode avion pour ne pas être dérangé par les vagues.

Conseil n° 4 : plongez dans la lecture

Et si au lieu de regarder un film, vous lisiez un bon livre ? Activité parfois un peu évitée, la lecture est pourtant idéale pour s’endormir.

Quelles sont les conséquences de ne pas dormir ?

Quelles sont les conséquences de ne pas dormir ?

Sur le même sujet :
Publié le 18/10/2022 à 21h30 , mis à jour le 18/10/2022 à…

Est-ce que le stress empêche de dormir ?

Est-ce que le stress empêche de dormir ?

Réduit le stress, permet de se détendre, de penser à autre chose, d’améliorer ses connaissances tout en favorisant le sommeil, Voir l’article : 15 minutes pour s’endormir : voici l’incroyable méthode du « barrage cognitif ».

5 conseils de sommeil pour les enfants de 3 à 12 ans
Voir l’article :
SOMMEIL – Les enfants entre 3 et 12 ans ont parfois beaucoup…