10 conseils de pédiatre pour aider votre bébé à dormir toute la nuit

Photo of author
Written By Jane Legaet

Rédactrice spécialisée dans le sommeil et la literie depuis 2012

L’heure du coucher, le rituel du soir, l’obscurité de la chambre… la pédiatre Marie-Josèphe Challamel, spécialiste du sommeil de l’enfant, nous livre ses conseils pour aider notre bébé à dormir toute la nuit.

1. Le coucher à heures fixes

Jusqu’à 3 ou 4 mois, l’heure du coucher est plus exigeante – il n’y a toujours pas d’organisation du rythme jour/nuit avec des heures fixes (un nouveau-né peut s’endormir à 19h et réclamer de la nourriture à 22h puis à nouveau à 5 ou 6h). heures plus tard), « au fur et à mesure, votre bébé aura des périodes d’éveil plus longues le jour et des périodes de sommeil plus longues la nuit », observe la pédiatre Marie-Josèphe Challamel, spécialiste du sommeil et auteur de plusieurs livres dont El son del Petit, un guide pratique et la lecture scientifique (Ed. Philippe Duval.). C’est là que, petit à petit, vous pouvez commencer à vous coucher à des heures fixes. Ceci pourrez vous intéresser : SANTÉ : Se rendormir sans somnifères. Le Dr Challamel conseille également d’ouvrir légèrement les stores et d’arrêter de parler doucement le matin, afin qu’il se réveille également à peu près à la même heure. Établir un rythme régulier vous aidera à dormir toute la nuit.

Ceci pourrez vous intéresser :
LINFO.RE – créé le 10.06.2022 à 17h05 – La rédactionDe nombreux conseils…

2. Le coucher avant 21 heures

En plus de se coucher à heures fixes, le pédiatre conseille également aux parents de ne pas mettre leur bébé au lit trop tard. Idéalement, avant 21h. Lire aussi : Route du Rhum 2022 : comment vit-on sur un bateau au milieu de l’Atlantique ?. La raison : plus l’enfant s’endort tard, plus le sommeil est court et de mauvaise qualité. Par conséquent, nous préférons nous coucher entre 20h00 et 20h30.

Sur le même sujet :
Comment savoir si mon matelas me donne mal au dos ? Le…

3. Repérer les signes de fatigue

« Un bébé qui pleure sans raison, s’agite, grogne, se frotte le nez, les oreilles, attrape la couette, ce sont généralement des signes qu’il est fatigué », pointe la spécialiste du sommeil. Il est maintenant temps de le mettre au lit. Ceci pourrez vous intéresser : Canicule : comment aider un enfant à s’endormir malgré la chaleur. Surtout parce que, comme il le souligne, « parfois, il manque tellement de sommeil qu’il ne peut pas s’endormir après ». Par conséquent, nous essayons de le mettre au lit avant ou dès l’apparition de ces signes.

à lire  Formule 10-3-2-1, clé facile pour s'endormir

Dormir : profitez de l'été pour le trouver !
Lire aussi :
Selon une étude publiée par l’INPES en mars 2008, 45 % de…

4. Lui apprendre à s’endormir seul

L’enfant a un cycle de sommeil très court, il se réveille toutes les heures, précise le pédiatre : « Même à un an, le bébé n’a toujours pas la capacité physiologique d’avoir une période de sommeil sans se réveiller pendant plus de 6 heures, tout dépend de sa capacité à se rendormir tout seul, à se calmer à chaque réveil. C’est pourquoi certains nouveau-nés dorment toute la nuit à 15 jours, alors qu’en général c’est plutôt entre 3 et 6 mois. » Si l’enfant ne sait pas s’endormir seul au coucher, il va réveiller ses parents la nuit, prévient Marie-Josèphe Challamel. La solution ? A de 3 à 4 mois , encouragez cette capacité d’auto-apaisement en le mettant encore éveillé dans son lit, pour qu’il apprenne à s’endormir et se rendormir tout seul la nuit.De plus, le pédiatre conseille de ne pas forcément se précipiter au moindre cri, au le risque de l’empêcher de s’auto-calvitir, voire de le réveiller complètement.

5. Éteindre la lumière 

Pendant la journée, il est préférable que les bébés fassent la sieste à la lumière du jour ou dans l’obscurité. Et la nuit, elle ferme bien les stores pour que sa chambre soit plongée dans le noir complet. « L’enfant n’a pas peur du noir », précise le Dr Challamel, qui ajoute que le faire dormir dans le noir l’aidera à organiser son sommeil et à distinguer le jour de la nuit.

6. Instaurer un rituel du soir

Le câliner, lui lire une histoire, lui chanter une chanson font partie du rituel de l’après-midi. « Un rituel de dix minutes qui aide le bébé à se calmer avant de s’endormir », note le pédiatre. C’est aussi un moment précieux et privilégié entre parents et enfants avant de partir pour la nuit. L’important : quitter la pièce avant qu’il ne soit complètement endormi.

7. Lui faire prendre un bain avant de dormir

Le bain peut aider certains bébés à se détendre avant le coucher. Mais tout dépend de son comportement dans le bain, précise le Dr Challamel : « S’il s’excite, ça n’aide pas, mais si c’est un moment de détente pour lui, alors donnez-lui un bain avant sa sieste de l’après-midi. Aidez-le. » Dormez plus profondément ensuite. »

8. Ne pas le prendre tout de suite dans les bras

Comme le révèle le pédiatre, « la plupart des réveils nocturnes de l’enfant durent moins de deux minutes ». Alors ne soyez pas trop prompt à le sortir du lit au moindre cri : approchez-vous de lui lentement et posez votre main sur lui tout en lui laissant une chance de se rendormir tout seul. « Si vous le prenez trop vite, vous courez le risque de perturber son sommeil et de lui apprendre à se réveiller complètement au lieu de se rendormir », prévient la pédiatre spécialiste du sommeil.

à lire  Voici pourquoi vous DEVEZ poser votre téléphone 2 heures avant de vous coucher

9. Ne pas installer de mobile

Si avoir une couverture peut aider le bébé à bien dormir, le spécialiste déconseille de placer un téléphone portable au-dessus du berceau. Car ? Pendant la nuit, le bébé pourra retrouver sa peluche palpitante, mais ne verra pas son mobile, du coup, il risque de se réveiller complètement pour pouvoir le remettre en route ou tout simplement pour pouvoir l’observer. « Il devrait s’endormir avec des choses, comme son doudou, qu’il pourra retrouver en se réveillant la nuit », conseille le pédiatre.

10. Le lit cododo

Bien qu’il ne soit pas recommandé de coucher votre bébé dans le lit des parents, parfois le co-sommeil placé contre le lit des parents peut aider le bébé (et ses parents) à mieux dormir au cours des premiers mois. Surtout pour la maman qui allaite et qui peut le remettre dans le berceau après la tétée sans avoir à se lever. Mais attention encore une fois à ne pas le surprendre au moindre gémissement ou vous risquez de le réveiller pour de bon au lieu de se rendormir en quelques secondes.

Comment tenir quand bébé ne fait pas ses nuits ?

Comment faire face lorsque le bébé ne dort pas toute la nuit

  • Accepter d’alterner avec le parent. Si vous n’allaitez pas, profitez des deux ans. …
  • Savourez chaque moment de calme. Les moments de calme sont rares. …
  • Se coucher tôt. …
  • Être organisé …
  • obtenir de l’aide …
  • Ne sautez pas comme une flèche au moindre gémissement de bébé…
  • bonus

Comment gérer un bébé qui ne dort pas ? La nuit, faites le moins de bruit possible, chuchotez et évitez les lumières vives. Dans la journée, lorsqu’il fait la sieste, ne fermez pas les stores ou les rideaux (ou pas du tout), laissez entrer la lumière du jour dans la pièce, et sentez-vous libre de continuer à vivre et à parler normalement avec votre bébé.

Comment faire quand bébé inversé jour et nuit ?

Faites de votre lit un espace calme et familier. Parfois, le bébé inverse son cycle jour-nuit. Dans ce cas, il faut l’aider à reprendre progressivement un cycle normal en le maintenant éveillé plus longtemps dans la journée.

Comment faire face à un bébé qui confond jour et nuit ? Prévoyez un espace de repos calme et sombre : la chambre du bébé doit être sombre, et ne présenter aucune stimulation, pour encourager l’enfant à s’endormir. Si vous devez vous lever pour une tétée, un biberon ou une couche, faites-le dans des conditions de faible luminosité et parlez-lui doucement ou à voix basse.

Quand le bébé arrête-t-il de confondre le jour et la nuit ? Cependant, un nourrisson n’a pas vraiment de rythme jour/nuit pendant plusieurs semaines et son horloge interne ne se complètera que vers 5 à 6 mois. Par conséquent, il s’agit d’une confusion courante chez les nouveau-nés qui adoptent initialement des habitudes de sommeil à partir de la période de grossesse.